email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2007 Un Certain Regard / France

Des Pieuvres dans le grand bain de la vie

par 

Des Pieuvres dans le grand bain de la vie

La sélection Un Certain Regard du 60e Festival de Cannes se conjugue cette année au féminin pour le cinéma français avec un trio de réalisatrices sélectionné. Première à entrer en lice aujourd’hui, la jeune Céline Sciamma (28 ans) a signé des débuts prometteurs avec son premier long-métrage Naissance des pieuvres [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un film initiatique centré sur trois adolescentes aux prises avec l’émergence confuse de leurs désirs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Interprétés avec une séduisante spontanéité par la débutante Pauline Acquart (qui rappelle la Charlotte Gainsbourg de L’effrontée), par Adele Haenel (déjà remarquée dans Les Diables de Christophe Ruggia) et par Louise Blachère, les personnages de Marie, Floriane et Anne se débattent dans les contradictions d’un âge que la cinéaste traite sans tomber dans le piège de la nostalgie des premières fois. Car le méli-mélo des sentiments et de l’amour physique est au cœur de Naissance des pieuvres : quand, avec qui et comment passer à l’acte constitue le centre des préoccupations de ces adolescentes dont les parents n’apparaissent jamais dans le film (un choix singulier, mais payant de la réalisatrice). Réunis par la piscine et la natation synchronisée, matrice du scénario avec ses ballets, ses douches, ses vestiaires où les regards se croisent et les corps se jaugent, nos trois héroïnes flirtent sur l’étroite ligne séparant l’amitié de l’amour. "Il s’agissait aussi de faire une radiographie de la naissance de la féminité. Cela m’amusait de jouer avec les codes du film adolescent, c’est-à-dire la question de la beauté, celle de l’incertitude et de la chrysalide, et celle du physique disgracieux" explique Céline Sciamma qui a également écrit le scénario. Une ambition qui tient la distance pour un premier long délicat, humoristique et plein de vie, filmé sobrement et qui tire profit d’une bande sonore de qualité composée par Para One.

Produit par Bénédicte Couvreur et Jérôme Dopffer pour Les Productions Balthazar, Naissance des pieuvres a bénéficié d’un budget de 2 M€ d’euros incluant notamment 470 000 euros d’avance sur recettes du CNC, 383 000 euros de soutien de la région Ile-de-France et un préachat de Canal +. Haut et Court assurera la sortie en France le 4 juillet prochain et Films Distribution est en charge des ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy