email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SOLEURE 2022 Prix

Wet Sand, Pas de deux et Presque sont les grands gagnants des Journées de Soleure

par 

- Les films d'Elene Naveriani, Elie Aufseesser et Bernard Campan ont été choisis comme représentants de la fine fleur du cinéma helvétique

Wet Sand, Pas de deux et Presque sont les grands gagnants des Journées de Soleure
Wet Sand d'Elene Naveriani

La 57e édition des Journées de Soleure a culminé avec la soirée de clôture, pendant laquelle ont été annoncés les lauréats des trois prestigieux prix en jeu : le Prix de Soleure, le Prix Premier film et le Prix du public. Le festival a rendu hommage à une cinématographie suisse tournée vers l’avenir.

C’est Wet Sand [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elene Naveriani
fiche film
]
, de la réalisatrice géorgienne Elene Naveriani, formée à la Haute École d'art et de design de Genève (HEAD), qui a décroché cette année le Prix de Soleure (d’une valeur de 6000 francs suisses). Le jury, formé par la compositrice Olivia Pedroli, la réalisatrice Olivia Pedroli et l’écrivain et réalisateur Matthias Zschokke, a loué la "tendresse et l’évidence avec lesquelles, dans le film, les tabous sont abordés et sapés sans le moindre état d'âme (...)", ainsi que "le talent avec lequel la réalisatrice fait dialoguer et se fondre ensemble le son, les images et la musique, de sorte que le temps se dilate jusqu’à ses limites extrêmes et qu'on est transportés, dans un état vibratoire". Wet Sand est un film touchant et esthétiquement fort qui réunit qui plus est des acteurs et actrices à fleur de peau (Bebe Sesitashvili, Megi Kobaladze, Gia Agumava, Giorgi Tsereteli, Kakha Kobaladze), émotionnellement puissants et crédibles dans les rôles d’êtres en lutte contre une société qui veut les exclure.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film, présenté en première mondiale dans la section Cineasti del presente de Locarno en 2021, parle d’un village géorgien, près de la Mer noire, où les habitants vivent une harmonie de façade qui va s’effriter après la mort d’un de leurs. Ce triste événement va dévoiler un tissu de mensonges bâti sur un violent mutisme. Grâce au courage de personnages qui choisissent sciemment de ne pas se plier au conformisme ambiant, le silence sera rompu et la tendresse (même si elle est payée chèrement) va prendre la place de la violence. Wet Sand, hommage courageux et humainement grandiose à la communauté queer géorgienne (mais pas seulement), s'est donc hissé sur la première marche du podium de Soleure.

Pas de deux [+lire aussi :
critique
fiche film
]
d'Elie Aufseesser a son côté reçu le Prix Premier Film (d’une valeur de 20 000 francs), dédié à un premier ou deuxième long-métrage par un réalisateur et un producteur suisse. Pas de deux raconte l’histoire de deux frères confrontés aux inévitables défis de la vie, des défis que chacun va affronter à sa manière, des défis qui semblent les séparer mais qui, en fait, rendent leur relation encore plus forte. Le jury, formé par la directrice artistique du Festival du film de Belfort, Elsa Charbit, la cheffe opératrice Caroline Steinbrecher et la productrice Flavia Zanon, a récompensé à travers ce prix un film intense et personnel dans lequel le concept de famille se déploie dans toute sa fascinante complexité.

Le Prix du public (d'une valeur de 20 000 francs) a récompensé Presque [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, du réalisateur, acteur et scénariste français Bernard Campan et du philosophe et écrivain suisse Alexandre Jollien. C'est un film de fiction qui relate la rencontre fortuite entre Louis, directeur d’une société de pompes funèbres, et Igor, un livreur frappé de paralysie cérébrale pendant l'enfance. Les deux personnages vont partir en voyage vers le sud de la France, un voyage qui va les amener à réfléchir sur la vie et sur la beauté d’un quotidien qu'on tend à prendre pour un acquis.

Le palmarès :

Prix de Soleure
Wet Sand [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elene Naveriani
fiche film
]
- Elene Naveriani (Suisse/Géorgie)

Prix Premier Film
Pas de deux [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Elie Aufseesser (Suisse/États-Unis)

Prix du public
Presque [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Bernard Campan (France/Suisse)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy