email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2022

Berlin annonce sa sélection compétition : “Nous n’avons jamais accueilli autant d’histoires d’amour”

par 

- De nouveaux noms côtoient au programme des habitués, comme Claire Denis, Ulrich Seidl ou encore Dario Argento, qui dévoileront leurs nouveaux films en première mondiale au festival allemand

Berlin annonce sa sélection compétition : “Nous n’avons jamais accueilli autant d’histoires d’amour”
Les passagers de la nuit de Mikhaël Hers

Mariette Rissenbeek et Carlo Chatrian ont annoncé ce 19 janvier les titres sélectionnés pour la compétition de la Berlinale (10-20 février 2022), tout en tenant compte des difficultés que représente le variant omicron. "Déplacer le marché [EFM] en ligne n’a pas été une décision facile, mais nous devions respecter ce qui a été établi lors de nos discussions avec les autorités", a fait observer Rissenbeek. En revanche, le festival en tant que tel restera présentiel, quoique sous une forme simpifiée (lire l'article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

18 films se disputeront cette année l'Ours d'or de la compétition, et tous seront projetés en première mondiale à l'exception de Call Jane de Phyllis Nagy, qui est sur le point d’être dévoilé à Sundance. Carla Simón va présenter Alcarràs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
interview : Giovanni Pompili
fiche film
]
. Claire Denis concourra pour la première fois pour l'Ours avec Avec amour et acharnement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, interprété par Juliette Binoche. Dans Rimini [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ulrich Seidl
fiche film
]
, Ulrich Seidl prend de nouveau la direction du sud, tandis que Michael Koch aborde dans A Piece of Sky [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michael Koch
fiche film
]
une maladie qui met un couple à l'épreuve. Les autres cinéastes européens Mikhaël Hers, Isaki Lacuesta, Andreas Dresen, Ursula Meier et Nicolette Krebitz participeront avec leurs nouveaux films (Les Passagers de la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mikhaël Hers
fiche film
]
, Un año, una noche [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Isaki Lacuesta
fiche film
]
, Rabiye Kurnaz vs. George W. Bush [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreas Dresen
fiche film
]
, La Ligne
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ursula Meier
fiche film
]
et AEIOU - Alphabet rapide de l'amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolette Krebitz
fiche film
]
, respectivement), tandis que dix ans après leur Ours d'or, Paolo Taviani sera cette fois à Berlin pour la première fois sans son frère, avec Leonora Addio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paolo Taviani
fiche film
]
. Pour mémoire, Peter Von Kant [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de François Ozon avait déjà été annoncé en tant que film d'ouverture.

"Douze des réalisateurs invités sont déjà venus au festival avant, dont huit en compétition. Cinq ont déjà eu un Ours entre les mains. Les liens humains et émotionnels sont un fil rouge cette année. Plus de la moitié des films ont la famille pour contexte, et plus de la moitié se situent aujourd'hui. Presque tous se passent en dehors du centre-ville", a fait observer Chatrian.

Le festival a été forcé de réduire non seulement le nombre de jours sur lesquels il va se déployer, mais aussi le nombre de films qui seront présentés. Cependant, un bon nombre de cinéastes connus vont tout de même avoir l’occasion d'y présenter leurs nouveaux travaux. Dans la section Berlinale Special, le public pourra découvrir North Terminal de Lucrecia Martel et Nest de Hlynur Palmarson, ainsi que A German Party [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hubertus Siegert
fiche film
]
de Simon Brückner, "un film dont nous pensons qu'il doit être vu et débattu", a précisé Chatrian. On trouve également au programme This Much I Know to Be True [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Andrew Dominik, avec Nick Cave lui-même. Dans la section Berlinale Special Gala, la plupart des films se rattachent à un genre, allant du fantastique au film de gangsters. "Malgré le caractère dramatique des histoires racontées, la plupart laissent de la place à un peu de légèreté", a-t-il dit, mentionnant des titres comme Incroyable mais vrai [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Quentin Dupieux
fiche film
]
de Quentin Dupieux et Occhiali neri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dario Argento, avec Asia Argento.

La section Encounters aussi comprend des noms reconnaissables, de Bertrand Bonello, qui présentera Coma [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
("une lettre à sa fille et une vision du monde dans lequel nous vivons") à Peter Strickland, qui revient avec un récit original sur le thème de la cuisine, Flux Gourmet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Peter Strickland
fiche film
]
. Dans À vendredi, Robinson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Mitra Farahani montre des échanges entre Ebrahim Golestan et Jean-Luc Godard, qui sera également célébré à travers la projection de Notre musique [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
dans le cadre de Berlinale Classic et à travers une exposition.

"La sélection de cette année a été plus compliquée à composer que d’habitude, mais nous sommes convaincus que l’expérience collective des films est centrale dans un festival, du moins elle l'est à la Berlinale", a déclaré Chatrian, qui a ajouté que beaucoup de films évoquent "comment le monde était avant et comment il devrait et pourrait être", tout en répondant à notre temps par le pouvoir de l’imagination et de l'humour. "Nous n’avons jamais vu et accueilli autant d’histoires d’amour, avec tout ce que l'amour a de fou, d'improbable, d'inattendu et d'enivrant – mais n'est-ce pas ce qui est au coeur de toutes les rencontres, au fond", a-t-il dit.

Voici la liste complète des films sélectionnés à Berlin cette année :

Compétition

Peter Von Kant [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- François Ozon (France) (film d'ouverture)
Nana (Before, Now & Then) - Kamila Andini (Indonésie)
Un été comme ça - Denis Côté (Canada)
Avec amour et acharnement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Claire Denis (France)
Rabiye Kurnaz vs. George W. Bush [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreas Dresen
fiche film
]
- Andreas Dresen (Allemagne/France)
Les Passagers de la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mikhaël Hers
fiche film
]
- Mikhaël Hers (France)
A Piece of Sky [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michael Koch
fiche film
]
- Michael Koch (Suisse/Allemagne)
AEIOU - Alphabet rapide de l'amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolette Krebitz
fiche film
]
- Nicolette Krebitz (Allemagne/France)
Un año, una noche [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Isaki Lacuesta
fiche film
]
- Isaki Lacuesta (Espagne/France)
Return to Dust - Li Ruijun (Chine)
Robe of Gems - Natalia López Gallardo (Mexique/Argentine/États-Unis)
La Ligne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ursula Meier
fiche film
]
- Ursula Meier (Suisse/France/Belgique)
Call Jane - Phyllis Nagy (États-Unis)
Everything Will Be OK [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rithy Panh
fiche film
]
- Rithy Panh (France/Cambodge)
The Novelist's Film - Hong Sang-soo (Corée du Sud)
Alcarràs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
interview : Giovanni Pompili
fiche film
]
- Carla Simón (Espagne/Italie)
Rimini [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ulrich Seidl
fiche film
]
- Ulrich Seidl (Autriche/France/Allemagne)
Leonora Addio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paolo Taviani
fiche film
]
- Paolo Taviani (Italie)

Encounters

Sonne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kurdwin Ayub
fiche film
]
- Kurdwin Ayub (Autriche)
Mutzenbacher
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruth Beckermann
fiche film
]
 - Ruth Beckermann (Autriche)
Coma
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
- Bertrand Bonello (France)
À vendredi, Robinson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Mitra Farahani (France/Suisse/Iran/Liban)
Axiom [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jöns Jönsson
fiche film
]
- Jöns Jönsson (Allemagne)
The Death of My Mother [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Krummacher
fiche film
]
- Jessica Krummacher (Allemagne)
Queens of the Qing Dynasty - Ashley McKenzie (Canada)
Small, Slow But Steady [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Shô Miyake (Japon/France)
Journal d'Amérique [+lire aussi :
critique
interview : Arnaud des Pallières
fiche film
]
- Arnaud des Pallières (France)
The City and the City [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hristos Passalis, Syllas T…
fiche film
]
- Christos Passalis et Syllas Tzoumerkas (Grèce)
Father's Day - Kivu Ruhorahoza (Rwanda)
Unrest [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cyril Schäublin
fiche film
]
- Cyril Schäublin (Suisse)
A Little Love Package [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gastón Solnicki et Angelik…
fiche film
]
- Gastón Solnicki (Autriche/Argentine)
Flux Gourmet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Peter Strickland
fiche film
]
- Peter Strickland (Royaume-Uni/États-Unis/Hongrie)
Brother in Every Inch - Alexander Zolotukhin (Russie)

Berlinale Special Gala

Occhiali neri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Dario Argento (Italie/France)
Gangubai Kathiawadi - Sanjay Leela Bhansali (Inde)
Incroyable mais vrai [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Quentin Dupieux
fiche film
]
- Quentin Dupieux (France)
Against the Ice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Peter Flinth
fiche film
]
- Peter Flinth (Islande/États-Unis/Danemark)
Good Luck To You, Leo Grande [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Sophie Hyde (Royaume-Uni/États-Unis)
À propos de Joan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Larivière
fiche film
]
- Laurent Larivière (France/Allemagne/Irlande)
The Outfit - Graham Moore (États-Unis)
The Forger [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maggie Peren
fiche film
]
 - Maggie Peren (Allemagne/Luxembourg)

Berlinale Special

A German Party [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hubertus Siegert
fiche film
]
- Simon Brückner (Allemagne)
Le Chêne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 - Laurent Charbonnier, Michel Seydoux (France)
This Much I Know To Be True [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Andrew Dominik (Royaume-Uni)
Nothing Lasts Forever - Jason Kohn (États-Unis)
Terminal norte - Lucrecia Martel (Argentine), court-métrage
Nest - Hlynur Pálmason (Danemark/Islande), court-métrage
1341 Frames of Love and War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Ran Tal (Israël/Royaume-Uni/États-Unis)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy