email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX La Roche-sur-Yon 2021

Un cinéma contemporain protéiforme à La Roche-sur-Yon

par 

- La 12e édition du festival vendéen se déroulera du 11 au 17 octobre avec un programme très riche et diversifié de plus de 100 films, dont neuf en compétition internationale

Un cinéma contemporain protéiforme à La Roche-sur-Yon
Ma nuit de Antoinette Boulat

Derniers préparatifs avant la 12e édition du Festival International du Film de La Roche­-sur­-Yon qui se déroulera du 11 au 17 octobre 2021 avec en ouverture le compétiteur vénitien Illusions perdues [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Giannoli
fiche film
]
de Xavier Giannoli et en clôture Chère Léa de Jérôme Bonnell.

En compétition internationale, le jury (composé de Charles Tesson, Sophie Mirouze et Hubert Viel) devra départager neuf titres dont le film en langue anglaise dévoilé à Toronto Nobody Has To Know [+lire aussi :
critique
interview : Bouli Lanners
fiche film
]
du Belge Bouli Lanners (à qui le festival dédiera un Focus), Here Before de la Britannique Stacey Gregg et deux longs découverts à Venise : Ma nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoinette Boulat
fiche film
]
de la Française Antoinette Boulat et la coproduction allemande Land of Dreams [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo iranien Shirin Neshat-Shoja Azari. Seront aussi en lice le film américain Pig, le mexicain Una película de policías, la production canadienne Le bruit des moteurs, la coproduction argentino-brésilo-chilienne Matar a la bestia et le documentaire Faya Dayi de la mexicaine-éthiopienne Jessica Beshir (vainqueur à Visions du réel).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les longs métrages de la compétition Nouvelles Vagues, on peut mentionner Atlantide de l’Italien Yuri Ancarani, L’Été l’éternité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Émilie Aussel
fiche film
]
de la Française Émilie Aussel, No Táxi do Jack [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Susana Nobre
fiche film
]
de la Portugaise Susana Nobre, Nieva en Benidorm [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Isabel Coixet
fiche film
]
de l’Espagnole Isabel Coixet et La jeune fille et l’araignée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ramon Zürcher et Silvan Zü…
fiche film
]
des Suisses Ramon et Silvan Zürcher.

En séances spéciales pointent notamment Madres paralelas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
de l’Espagnol Pedro Almodóvar, les deux volets de The Souvenir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Anglaise Joanna Hogg, la coproduction européenne Zeros and Ones [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Abel Ferrara et les films français En attendant Bojangles de Régis Roinsard, Albatros [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
de Xavier Beauvois et Suprêmes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Audrey Estrougo.

Dédiée aux visions singulières et accessibles, la section Perspectives proposera entre autres Le Lion d’or vénitien L’événement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Française Audrey Diwan et Ariaferma [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Leonardo Di Costanzo
fiche film
]
de l’Italien Leonardo di Costanzo. Au menu de la section Variété (des films proches du cinéma de genre et du fantastique) pointent notamment Knocking [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Frida Kempff
fiche film
]
de la Suédoise Frida Kempff, Last Night in Soho [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Britannique Edgar Wright et Zaï Zaï Zaï Zaï du Français François Desagnat.

A signaler enfin des Focus dédiées aux réalisatrices Clio Barnard (avec notamment Ali & Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Gia Coppola, ainsi qu’à Olivier Alfonso (effets spéciaux/maquillage entre autres pour Quentin Dupieux et Julia Ducournau), des rencontres avec les actrices Adèle Exarchopoulos (dans le cadre de l’avant-première de Rien à foutre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Marre et Julie Le…
fiche film
]
d'Emmanuel Marre et Julie Lecoustre) et Judith Chemla, une carte blanche à Alain Guiraudie, et des hommages à Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Bacri, Jean-Claude Carrière, Sean Connery et Monte Hellman, le tout sans oublier un programme En Famille avec notamment les titres d’animation Princesse Dragon des Français Anthony Roux et Jean-Jacques Denis et Même les souris vont au paradis des Tchèques Denisa Grimmova et Jan Bubenicek.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy