email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

ZURICH 2021 Prix

Le Festival de Zurich prime trois courageux portraits de femmes

par 

- A Chiara de Jonas Carpignano, Life of Ivanna de Renato Borrayo Serrano et La mif de Fred Baillif ont décroché un Oeil d’or chacun

Le Festival de Zurich prime trois courageux portraits de femmes
Les gagnants du Festival de Zurich 2021 après la cérémonie de clôture (© Tim Hughes/ZFF)

Les films primés dans les sections Compétition fictions, Documentaires et Projecteurs du Festival de Zurich, tous trois européens, ont également en commun le besoin de dépeindre le quotidien d'héroïnes des temps modernes, des "femmes" combatives et sincères qui défient les conventions des sociétés dans lesquelles elles vivent pour défendre leurs idéaux.

L'Oeil d'or de la Compétition Fictions est allé à A Chiara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
de Jonas Carpignano, déjà lauréat du Label Europa Cinemas à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes. Ce troisième long-métrage du réalisateur italien, désormais un habitué du festival suisse, raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans confrontée à un monde sans pitié, celui de la Ndrangheta calabraise, qu'elle cherche courageusement à "résoudre". Le jury, présidé par l’acteur allemand/espagnol Daniel Brühl, s'est dit particulièrement frappé par ce qu'il a qualifié d'"interprétation moderne du néoréalisme italien traditionnel". Dans la même section, le film américain Jockey de Clint Bentley et le titre iranien/français Le Pardon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de Behtash Sanaeeha et Maryam Moghhaddam, ont décroché des mentions spéciales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans le cadre de la compétition réservée aux documentaires, le premier gradin du podium est revenu à Life of Ivanna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(une coproduction entre la Russie, la Norvège, la Finlande et l'Estonie) du réalisateur guatémaltèque Renato Borrayo Serrano, qui a suivi sur quatre ans le rude quotidien de son personnage central, une courageuse nomade de la toundra arctique, et de sa famille. Le film a été sélectionné à de nombreux festivals internationaux, comme Hot Docs et CPH:DOX. Le jury a particulièrement apprécié l’incroyable persévérance tant du réalisateur que de son personnage. Des mentions spéciales ont été attribuées au touchant film franco-belge Soy libre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Laure Portier, qui a fait sa première mondiale à l'ACID de Cannes, et au titre suédois Sabaya [+lire aussi :
critique
interview : Hogir Hirori
fiche film
]
de Hogir Hirori, précédemment projeté à Sundance.

La Suisse a eu son moment de gloire grâce à l’explosif et sincère La Mif [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fred Baillif
fiche film
]
de Fred Baillif, qui a décroché l'Oeil d'or de la section Projecteurs, dédiée aux films de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche, ainsi que le prix du jury œcuménique. Main dans la main avec ses héroïnes, qui rejouent leur quotidien dans un foyer d’accueil pour jeunes en difficulté, Baillif a su bâtir un film authentique et captivant (qui avait déjà séduit avant le jury de la compétition Generation 14plus de la Berlinale 2021, raflant Grand Prix du meilleur film). Une mention spéciale a été accordée au film allemand Behind the Headlines de Daniel Andreas Sager.

Toujours du côté suisse, Youth Topia [+lire aussi :
critique
interview : Dennis Stormer et Marisa M…
fiche film
]
, un premier long-métrage par Dennis Stormer qui faisait à Zurich sa première mondiale, a décroché le Prix du public. De son côté, Azor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreas Fontana
fiche film
]
, un premier long-métrage par le Genevois Andreas Fontana qui a été dévoilé à Berlin dans la section Encounters, a reçu le prix d’encouragement suisse (Emerging Swiss Talent Award).

Le festival s'est conclu après avoir reçu plus de spectateurs que prévu, comme l'a affirmé son directeur artistique Christian Jungen, donc sur une note plus que positive.

Le palmarès :

Compétition Fictions

Oeil d'or
A Chiara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
Jonas Carpignano (Italie/France/Suède/Danemark)

Mentions spéciales
Jockey – Clint Bentles (États-Unis)
Le Pardon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
– Behtash Sanaeeha et Maryam Moghaddam (Iran/France)

Compétition Documentaires

Oeil d'or
Life of Ivanna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
  Renato Borrayo Serrano (Russie/Norvège/Finlande/Estonie)

Mentions spéciales
Soy libre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Laure Portier (France/Belgique)
Sabaya [+lire aussi :
critique
interview : Hogir Hirori
fiche film
]
Hogir Hirori (Suède)

Compétition Projecteurs

Oeil d'or
La Mif [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fred Baillif
fiche film
]
– Fred Baillif (Suisse)

Mention spéciale
Behind the Headlines – Daniel Andreas Sager (Allemagne)

Compétition ZFF enfants

Prix du jury
Le Loup et le lion [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Gilles de Maistre (France/Canada)

Autres prix

Prix du public
Youth Topia [+lire aussi :
critique
interview : Dennis Stormer et Marisa M…
fiche film
]
– Dennis Stormer (Suisse/Allemagne)

Prix du film sur la science
All Light, Everywhere – Theo Anthony (États-Unis)

Prix d'encouragement suisse (Emerging Swiss Talent Award)
Azor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreas Fontana
fiche film
]
– Andreas Fontana (Suisse/France/Argentine)

Meilleure musique pour un film international
Andrey Mordovsky - Etiqueta negra (Espagne) (court-métrage)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy