email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

War on Screen au cœur des conflits

par 

- Plus de 100 longs et courts métrages, dont 10 titres en compétition, à l’affiche de la 9e édition du festival champenois qui se déroulera du 28 septembre au 3 octobre

War on Screen au cœur des conflits
Mon légionnaire de Rachel Lang

Ouverture demain à Châlons-en-Champagne du 9e Festival War on Screen (du 28 septembre au 3 octobre), un événement gagnant d’année en année davantage de notoriété, le volume d’une programmation de grande qualité suivant le même mouvement à une époque où le cinéma reflète plus que jamais l’incandescence de ce monde.

Le jury de la compétition internationale (qui inclut notamment le producteur français Patrick Sobelman et la Néerlandaise Bianca Stigter) devra départager dix longs métrages, dont six estampillés Cannes. Parmi eux figurent deux titres dévoilés à la Quinzaine des Réalisateurs avec la coproduction franco-belge Mon légionnaire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rachel Lang
fiche film
]
de Rachel Lang (sortie France le 6 octobre via Bac Films) et Europa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du cinéaste italo-irakien Haider Rashid, un distingué par le prix SACD à la Semaine de la Critique (la production suisso-française Olga [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elie Grappe
fiche film
]
d'Elie Grappe - sortie France le 17 novembre via ARP Sélection) et un projeté à Un Certain Regard (le titre israélo-français Et il y eut un matin [+lire aussi :
critique
fiche film
]
d'Eran Kolirin – que Pyramide distribuera dans l’Hexagone en mars prochain). Une rafale made in Croisette comprenant également deux documentaires : le libano-français Little Palestine, journal d’un siège [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Abdallah Al-Khatib (sélection de l’ACID après une première à Visions du Réel) et En route pour le Milliard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dieudo Hamadi (Label de la Sélection Officielle cannoise 2020 et qui débarquera sur les écrans ce mercredi via Laterit Productions).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’affiche est complétée par trois films découverts à Venise (la coproduction italo-polonaise Thou Shalt Not Hate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mauro Mancini
fiche film
]
de l’Italien Mauro Mancini, Gaza mon amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tarzan et Arab Nasser – en salles le 6 octobre via Dulac Distribution – et le nominé à l’Oscar L'Homme qui a vendu sa peau [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kaouther Ben Hania
fiche film
]
de la Tunisienne Kaouther Ben Hania) et par le compétiteur berlinois Memory Box [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joana Hadjithomas et Khali…
fiche film
]
des Libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (sortie France le 19 janvier prochain via Haut et Court).

Au programme se distingue aussi une nouvelle section baptisée Perspectives avec 11 films dont le primé cannois Le genou d’Ahed [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nadav Lapid
fiche film
]
de l’Israélien Nadav Lapid, le long métrage d’animation La Traversée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Florence Miailhe, Cœurs vaillants de Mona Achache, le compétiteur vénitien et nominé à l’Oscar La voix d’Aïda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jasmila Žbanić
fiche film
]
de la Bosnienne Jasmila Zbanic, le remarquable Onoda, 10 000 nuits dans la jungle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arthur Harari
fiche film
]
d’Arthur Harari (qui avait ouvert Un Certain Regard à Cannes), les documentaires Il n’y aura plus de nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Eléonore Weber et Notturno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianfranco Rosi
fiche film
]
de l’Italien Gianfranco Rosi, De nos frères blessés [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Helier Cisterne, et les deux titres qui ouvriront et clôtureront le festival : Une jeune fille qui va bien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sandrine Kiberlain (Semaine de la Critique cannoise) et La place d'une autre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aurélia Georges
fiche film
]
d'Aurélia Georges (compétition à Locarno).

A signaler également un très large éventail d’autres films dans les sections "Rock’n’War", "Surveiller, manipuler, saboter", "La guerre vue par…", "Le cinéma, fragile résistance", "Inconnus" et "Mémoires partagées", le tout sans publier un programme jeune public, et le compositeur Michel Portal comme invité d’honneur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy