email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Le domaine de Giovanni Aloi pour Wild West

par 

- Le nouveau projet du réalisateur italien émerge parmi les 12 sélectionnés par la structure dédiée au cinéma de genre créée par Wild Bunch International et Capricci

Le domaine de Giovanni Aloi pour Wild West
Le réalisateur Giovanni Aloi (© La Biennale di Venezia/Foto ASAC/Giorgio Zucchiatti)

Révélation de la première promotion Wild West (lire la news), une société de production lancée par Wild Bunch International et Capricci. Dédiée au cinéma de genre au sens large (fantastique, horreur, science-fiction, polar, thriller, super-héros), le label a retenu 12 projets incluant un film fantastique, deux films de créature, un film de science-fiction queer, un thriller adapté d’un fait divers, en développement incluant notamment une série psychédélique...

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Parmi les heureux élus se distingue Le domaine écrit et réalisé par l’Italien Giovanni Aloi dont le premier long La Troisième guerre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giovanni Aloi
fiche film
]
a été remarqué à Venise en 2020 dans la section Orizzonti et sortira en France le 8 septembre prochain. Teasé comme un polar contemporain sur la descente aux enfers d’un trio de jeunes, dans la lignée de Shotgun Stories, le scénario du domaine démarre une nuit quand trois jeunes sans histoire massacrent les occupants d’un relais de chasse. Aucun n’a à voir avec la pègre, pourtant ils agissent tous pour le compte du caïd local. Mais lui, prétend n’avoir rien demandé. C’est l’histoire d’un terrible engrenage… Sont déjà attachés au casting Raphaël Quenard et Soumaye Bocoum.

Melvil Poupaud sera en tête d’affiche pour Les mains d’Orlac, écrit par Dominique Baumard, un récit centré sur Stephen Orlac, pianiste virtuose, qui perd ses mains dans un accident de voiture. Dans l’espoir de retrouver une vie normale et sa carrière, il accepte de tenter une greffe révolutionnaire. Pourtant, une fois l’usage de ses mains retrouvé, de terribles pulsions meurtrières en prennent possession. Marie, sa compagne, comprend vite que pour ramener son mari sur le devant de la scène, il faut l’aider à tuer…

India Hair figurera au casting de Incarnation, écrit et réalisé par Mael Le Mée dont le personnage principal, Lou, est atteinte d’une malformation de naissance qui empêche sa puberté, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle est en chair artificielle. Entre ses parents et ses amis, Lou s’acharne malgré tout à devenir une "vraie fille". En vain. Elle se lance alors dans une exploration joyeuse de son corps et se libère enfin des genres humains…

Karim Leklou et Vimala Pons ont déjà donné leur accord pour jouer dans Vincent doit mourir, écrit par Mathieu Nartet qui sera réalisé par Stephan Castang. Le pitch ? Du jour au lendemain, Vincent est agressé par des gens sans raison apparente qui essaient de le tuer. Il tente de poursuivre une vie normale mais lorsque le phénomène s’amplifie, il doit fuir et changer totalement de mode de vie…

Jean-Pascal Zadi, Steve Tientcheu et Slimane Dazi seront au casting de Dead Man Shoes, écrit et réalisé par Yohann Gloaguen et qui aura comme protagoniste, Jules, d’origine sénégalaise et chauffeur Uber à Paris. Une nuit, un homme meurt dans sa voiture. En enfilant les incroyables chaussures du cadavre, il prend son identité et devient alors King, un homme charismatique qui n’a qu’un seul désir : se venger de celui qui l’a tué…

Papier, écrit et réalisé par Britta Potthoff et Adrien Pavie, plongera en 1944, dans l’Alsace bombardée. Emma, 10 ans, vit entre la bibliothèque familiale et l’usine de son père. Son royaume imaginaire est peuplé de créatures en papier. Le jour où les nazis arrivent, l’univers d’Emma se déchire libérant un monstre de papier noir, terrifiant et dévastateur…

Coeur net, écrit par Elina Gakou-Gomba et Louise Groult, est centré sur Marie et Jasmine qui filent le parfait amour malgré la jalousie maladive de cette dernière. Au sous-sol de leur nouvelle maison, Jasmine découvre une pièce secrète équipée d’écrans de surveillance capables d’observer toute leur maison. Elle commence à épier sa compagne et y multiplie les séjours, cultivant ses suspicions les plus sombres... jusqu’au jour où elle s’enferme par mégarde à l’intérieur…

La concession, écrit et réalisé par Aurélia Raoull, remontera le temps jusqu’en 1867. Charlotte fait partie d’un convoi de femmes envoyées en Nouvelle-Calédonie pour peupler cette nouvelle colonie française. Alors que cette orpheline de 17 ans est gagnée par les esprits kanaks de la terre calédonienne, elle se révolte contre son mari et le système colonial…

Figure aussi parmi les sélectionnés Les dessins d’Alexandre, écrit et réalisé par Clément Rière qui voit Alexandre, à la suite d’un accident de voiture qui a plongé sa mère dans le coma, se découvrir un mystérieux pouvoir : tout ce qu’il dessine se réalise. Il met à profit ce don pour réaliser son rêve le plus cher : réunir ses parents. Mais sans le vouloir, Alexandre les enferme dans un véritable cauchemar…

Specimen, écrit et réalisé par Willy Orr, est centré sur Kira, une "instagrameuse" réputée pour son engagement politique et qui est récupérée par le bateau de la capitaine Ziani lors d’une opération de sauvetage de migrants. Ces derniers embarquent avec Kira sur le navire de la capitaine qui fait régner l’ordre au sein de son équipage. Le bateau s’éloigne des côtes mais l’influenceuse ignore où ont été enfermés les migrants alors qu’une créature inquiétante montre des signes de vie…

Enfin cette première cuvée de projets Wild West comprend une série : le 6x52’ Cygnes, écrit par Mathieu Mégemont et Dominique Baumard, et qui sera réalisé par le premier avec Karim Leklou, Youssef Hadji et Judith Chemla au casting. L’histoire ? François, SDF polytoxicomane est recueilli par sa sœur Marie. Le lotissement où ils vivent est une communauté étrange et inquiétante où chaque habitant a son double animal. Lors d’hallucinations, François assiste à des meurtres d’adolescentes, commis par des cygnes aux ailes en forme de lames de rasoir. Alors suspecté, le gendarme en charge de l’enquête va devoir entrer dans ses visions pour y trouver des indices...

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy