email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Belgique

Wallimage soutient le premier long métrage de Delphine Girard

par 

- Pour sa 104e session, le Fonds régional wallon soutient 10 projets à hauteur de 1,5 millions d’euros

Wallimage soutient le premier long métrage de Delphine Girard
La réalisatrice Delphine Girard

Le Fonds régional d’investissement audiovisuel wallon Wallimage accorde son aide à 10 nouveaux projets à l’occasion de sa 104e session. Parmi ceux-ci, on retiendra notamment deux premiers longs métrages belges, ceux de Delphine Girard et Mathias Sercu.

En janvier dernier, la jeune cinéaste Delphine Girard remportait le Prix Artekino dans le cadre du Village des Coproductions du Festival des Arcs, pour son premier long métrage, Le plus vivant possible. La réalisatrice s’était faite largement remarquer il y a quelques mois avec son court métrage Une soeur, qualifié pour le round final des Oscars. Elle retrouve pour son premier long l’excellent cast de son court métrage (Veerle Baetens, ainsi que Selma Alaoui et Guillaume Duhesme, qui reprendront donc leurs personnages), qui sera rejoint par la comédienne canadienne Anne Dorval. Le film est produit par les Liégeois de Versus Production.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Autre premier long métrage belge soutenu, J’aime la vie du comédien et réalisateur flamand Mathias Sercu, drame familial incarné par deux comédiennes bien connues du public flamand pour leur participation à la série à succès The Twelve (De Twaalf) (Charlotte De Bruyne et Greet Verstraete). Produit en Flandre par Lunanime, le film est coproduit en Wallonie par Tarantula.

Parmi les autres projets aidés, deux saisons 2 de séries d’animation diffusée notamment sur France Télévision, La Famille Blaireaux-Renard et Partie de Campagne, et deux séries live action, Attraction, série belge produite par la chaîne francophone RTBF et la société de production Les Gens, écrite par Barbara Abel et Sophia Perié, ainsi que Karen, série scandinave inspirée de la vie de l’autrice culte Karen Blixen, produite au Danemark par Zentropa et en Belgique par Belga Films.

Le fonds soutient également Des corps et des batailles, deuxième volet d’une série documentaire consacrée à l’hôpital et au Covid réalisée par Christophe Hermans, et produit par Frakas et Dérives, ainsi que trois longs métrages européens: le film allemand Black Box, produit par Gilles·Mann Filmproduktion (Allemagne), Contrast Film (Suisse), Les Films du Fleuve (Belgique) et Liman Film (Turquie), réalisée par la cinéaste turque Asli Ozge, qui a d’ailleurs développé le projet à la Cinéfondation, ainsi que deux comédies françaises, Les Têtes Givrées de Stéphane Cazes (qui change de registre après Ombline), produit par Bonne Pioche (France) et Umedia, et La Tête dans les étoiles d’Emmanuel Gillibert, produit par CG Cinéma (France) et Wrong Men (Belgique).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy