email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2021 EFM

Les vendeurs français traversent les flammes de la pandémie à l'EFM

par 

- BERLINALE 2021 : Ventes, annonces et récompenses ont rythmé les cinq journées en ligne de l’European Film Market des sociétés françaises de ventes internationales

Les vendeurs français traversent les flammes de la pandémie à l'EFM
Les Olympiades de Jacques Audiard

Dotés d’une naturelle volonté optimiste et de solides munitions permettant de se projeter vers l’avenir par-delà le cadre actuel contraint par la longue traîne de la crise sanitaire mondiale (avec pour corollaire le sur-stockage de films chez tous les distributeurs, d’où des précautions exponentielles en matière d’acquisitions), les vendeurs internationaux français ont vigoureusement animé l’European Film Market (online) de la 71e Berlinale. Petit bilan non exhaustif des principales annonces.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Parmi les vendeurs les plus en pointe brille Luxbox qui a misé juste avec Natural Light [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dénes Nagy
fiche film
]
, le premier long du Hongrois Dénes Nagy qui a récolté un Ours d’argent de la mise en scène à la clé. L’équipe a aussi lancé les préventes pour trois titres en post-production : Clara Sola [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nathalie Álvarez Mesén
fiche film
]
, le premier long de la suédo-costaricaine Nathalie Álvarez Mesén (couronné en janvier au Work in Progress des Arcs Film Festival - lire la news), Vous ne désirez que moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claire Simon
fiche film
]
de la Française Claire Simon et Between Two Dawns [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long de Selman Nacar (produit par la Turquie avec les Français d’Arizona Productions, les Roumains de Libra Film et les Espagnols de Nephilim Producciones).

mk2 Films s’est également multiplié dans le sillage de Petite maman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Céline Sciamma, très apprécié par la presse internationale, reparti néanmoins sans aucun prix de la compétition berlinoise, mais qui s’est en revanche très bien vendu à l’EFM avec notamment une acquisition par Neon pour l’Amérique du Nord. Et quatre annonces très alléchantes ont animé le rayon préventes mk2. Arrivent en effet au line-up A Chiara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
 de l’Italien Jonas Carpignano, une coproduction associant l’Italie, la France, la Suède et le Danemark dont le tournage s’est terminé récemment, Corsage de l’Autrichienne Marie Kreutzer (news) dont les prises de vue sont sur le point démarrer (une production pilotée par Film AG avec les Allemands de Komplizen Film, les Luxembourgeois de Samsa Film et les Français de Kazak Productions), le projet Women Do Cry [+lire aussi :
critique
interview : Mina Mileva, Vesela Kazakova
fiche film
]
des Bulgares Mina Mileva et Vesela Kazakova (très remarquées à Locarno en 2019 avec Cat In The Wall [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mina Mileva, Vesela Kazakova
fiche film
]
) qui est produit par Activist 38 avec les Parisiens de Ici et Là Productions, et la coproduction russo-canado-allemande House Arrest d’Alexey German Jr. (son nouveau film après Dovlatov [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Milan Maric
fiche film
]
) qui est en post-production. Et l’équipe a continué à travailler sur le reste de son line-up, accumulant en particulier les préventes pour d’autres films en post-production comme Julie (en 12 chapitres) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
fiche film
]
du Norvégien Joachim Trier et Les jeunes amants (The Young Lovers) de Carine Tardieu (article).

Playtime a notamment cartonné en préventes avec Les Olympiades [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jacques Audiard. En post-production, le film a été acquis entre autres pour les États-Unis (IFC Films), le Royaume-Uni (Curzon), la Scandinavie (Scanbox), la Pologne (Gutek Film), la République Tchèque et la Slovaquie (Aerofilms), le Benelux (Cineart), la Suisse (Filmcoopi), les pays de l’ex-Yougoslavie (MCF), le Japon, la Corée du Sud et le Canada. A signaler également l’arrivée a leur très copieux line-up du documentaire sur l’industrie cinématographique Regard Noir d’Aïssa Maïga et Isabelle Simeonie.

Wild Bunch International a été récompensé par le prix spécial du jury Encounters décerné à Taste [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Lê Bào et a lancé les préventes pour Le Nouveau Jouet (The New Toy) de James Huth, un remake du film à succès du même nom de Francis Veber en 1976 qui entrera en tournage au printemps avec Daniel Auteuil et Jamel Debbouze dans les rôles principaux (une production Eskwad avec Sony Pictures International Productions). L’équipe n’a pas non plus chômé en préventes avec les titres en post-production Tromperie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Desplechin
fiche film
]
 d'Arnaud Desplechin, Titane [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Julia Ducournau, Vincent L…
fiche film
]
de Julia Ducournau, Incroyable mais vrai (Incredible But True) de Quentin Dupieux (news), Earwig [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lucile Hadzihalilovic
fiche film
]
de Lucile Hadzihalilovic et Feu (Fire) de Claire Denis (article).

Totem Films a tiré profit du sacre dans la section Encounters du documentaire Nous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Diop
fiche film
]
d’Alice Diop, mais aussi de la présence très remarquée en compétition de Ballad of a White Cow [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
des Iraniens Behtash Sanaeeha et Maryam Moghaddam qui a été acheté durant l’EFM pour plus de la moitié des grands territoires internationaux.

Elle Driver s’est distingué avec quatre nouveautés dont Robot Dreams, le premier film d’animation (en fabrication) de l’Espagnol Pablo Berger, et trois films français : Presque (Beautiful Minds) de Bernard Campan et Alexandre Jollien (en post-production - article) et en pré-production La Tour d’Assitan (Lockdown Tower) de Guillaume Nicloux (news) et Tout le monde aime Jeanne (Everybody Loves Jeanne) de Céline Devaux (news qui comptera Blanche Gardin en tête d’affiche).

Pulsar Content a lancé à l’EFM les préventes pour Lady Nazca du Suisse Damien Dorsaz, un film en langue anglaise en tournage l’été prochain avec l’Allemande Paula Beer et le Français Guillaume Gallienne au casting pour une intrigue plongeant au début des années 1940 et centrée sur une mathématicienne menant des recherches au Pérou autour de mystérieux géoglyphes. La production est assurée par les Français d’Octopolis, les Allemands de 27 Films Production les suisses de PS Production, avec en distribution Tobis Film pour l’Allemagne et Memento Films pour la France.

Les Films du Losange ont surfé à Berlin sur leur titre en compétition Fabian – Going to the Dogs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Albrecht Schuch
fiche film
]
de l’Allemand Dominik Graf (acquis entre autre pour l’Amérique du Nord par Kino Lorber) et également vendu pour les États-Unis Garçon chiffon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolas Maury
interview : Nicolas Maury
fiche film
]
de Nicolas Maury.

Memento International a aussi fait des affaires avec Kino Lorber qui a pris les droits nord-américains pour Luzzu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alex Camilleri
fiche film
]
du Maltais Alex Camilleri (primé au Sundance), un film acheté pour de très nombreux autres territoires dont l’Espagne (Wanda), le Royaume-Uni (Peccadillo), la Scandinavie (Edge), la France (Epicentre), le Portugal (Legendmain), la Grèce (Weirdwave), les pays de l’ex-Yougoslavie (Kino Mediteran), l’Europe de l’Est (HBO) et la Chine.

Orange Studio a lancé les préventes pour Le marchand de sable (Slumlord) de Steve Achiepo (article) dont le tournage vient de se terminer et pour la comédie dramatique en tournage Un petit Miracle (Schoolmates!), de Sophie Boudre. Le tout sans oublier le long en post-production La Femme du fossoyer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 du réalisateur finlando-somalien Khadar Ayderus Ahmed (passé par la Cinéfondation de Cannes), une production des Finlandais de Bufo avec les Français de Pyramide Productions et les Allemands de Twenty Twenty Vision.

France Télévisions Distribution a ajouté à son line-up Tom (Little Man Tom) de Fabienne Berthaud (news - en post-production avec au casting Nadia Tereszkiewicz et Félix Maritaud) et Une mère (An Ordinary Mother), de Sylvie Audcoeur (en tournage avec Karin Viard en tête d’affiche) qui rejoignent entre autres les titres en post-production Une jeune fille qui va bien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(le premier long de réalisatrice de l’actrice Sandrine Kiberlain) et On est fait pour s’entendre (Hear Me Out) de Pascal Elbé (article) qui a été préacheté notamment pour l’Italie (BIM), l’Espagne (Vértigo) et l’Allemagne (Neue Visionen).

Pyramide a lancé les préventes de Tralala [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
des frères Arnaud et Jean-Marie Larrieu, WTFilms celles de Tel Aviv Beyrouth (Tel-Aviv/Beyruth) de Michale Boganim (en post-production – piloté par la France via Moby Dick Films et Les Films de la Croisade avec en coproduction La Voie Lactée, les Allemands de Twenty Twenty Vision et les Chypriotes de AMP Filmworks), alors que StudioCanal a remis sous les projecteurs De son vivant [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 d’Emmanuelle Bercot (en post-production après un tournage épique retardé d’abord par les soucis de santé de Catherine Deneuve, puis par la crise sanitaire).

Loco Films a démarré les préventes pour The Champion du Polonais Maciej Barczewski (centré sur un champion de boxe envoyé à Auschwitz où il rallie un groupe de déportés résistants) et Best Friend Forever celles de Oranges Sanguines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Christophe Meurisse
fiche film
]
 de Jean-Christophe Meurisse tout en travaillant sur deux films dévoilés au Panorama (Souad [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Égyptienne Ayten Amin et All Eyes Off Me [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hadas Ben Aroya
fiche film
]
de l’Israélienne Hadas Ben Aroya). A signaler également que Reel Suspects a également négocié pour un titre présenté au Panorama (Bliss [+lire aussi :
critique
interview : Henrika Kull
fiche film
]
de l’Allemande Henrika Kull) et ajouté à son line-up Vampir [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Serbe Branko Tomovic.

A noter enfin de belles ventes pour Other Angle Pictures avec Simone, le voyage du siècle (Simone, A Woman of the Century) d’Olivier Dahan (article), en particulier pour les États-Unis (Samuel Goldwyn Films), l’Espagne (Caramel), l’Amérique latine, l’Australie et le Canada, mais aussi pour Le Pacte avec Tokyo Shaking d’Olivier Peyon (article) qui a été acquis entre autres pour l’Espagne (Alfa Pictures), l’Allemagne et l’Autriche (ZDF), la République Tchèque et la Slovaquie (Mediasquad), Israël et le Canada (Axia Films).

Un bilan provisoire très éloquent pour les dynamiques vendeurs français (en dépit du frein des restrictions sanitaires sur les salles de nombreux pays), en attendant encore les résultats notamment de Pathé International (news), Charades (news), Gaumont, Bac Films et Coproduction Office (avec les prochains Ruben Ostlund , Michelangelo Frammatino, Gus Van Den Berghe et Ulrich Seidl dans les tuyaux).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy