email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX Suisse

Petite sœur est le grand favori pour les Prix du cinéma suisse

par 

- Les films avec plus de nominations aux prix du cinéma helvétique sont ce titre de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond ainsi que Needle Park Baby de Pierre Monnard, avec respectivement six et cinq

Petite sœur est le grand favori pour les Prix du cinéma suisse
Petite sœur de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond

La nuit des nominations aux Prix du cinéma Suisse, retransmise en direct en streaming par les Journées de Soleure, a eu lieu lundi. La nouveauté de l’année est la création d’une nouvelle catégorie, meilleur son, qui s’ajoute aux onze déjà existantes. Cette édition devra en revanche se passer de la catégorie meilleur interprète masculin. La raison en est le nombre insuffisant d’acteurs sélectionnés, fixé à six par l’Office fédéral de la Culture a fixé à six. Les quelques heureux élus devront donc attendre l’édition 2022 des prix, où ils seront automatiquement inscrits.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les 120 films sélectionnés, c’est, sans grande surprise, Petite soeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphanie Chuat et Véroniq…
fiche film
]
qui s'est distingué. Ce titre, qui marque la dixième collaboration entre Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, déjà sélectionné à de nombreux festivals internationaux, où il a souvent fait beaucoup d'effet au public comme à la critique (il a notamment obtenu le Prix de Zurich et il a été choisi par la Suisse comme candidat national dans la course aux Oscars), a décroché pas moins de six nominations, dans les catégories meilleur film, meilleur scénario, meilleure interprétation dans un second rôle (Marthe Keller), meilleure photographie, meilleur son et meilleur montage.

Ce joli score a été presque égalé par un autre film, peut-être plus discret mais tout aussi fort par son ton : Needle Park Baby [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Pierre Monnard, qui a fait sa première mondiale (par chance encore sur grand écran) à l'édition 2020 des Journées de Soleure. Le film a obtenu cinq nominations. Il disputera à Petite soeur le prix du meilleur film, du meilleur montage et du meilleur scénario. Il est également en lice, doublement, pour celui de la meilleure interprétation féminine (Luna Mwezi et Sarah Spale).

Pour conquérir le prix du meilleur film, ces deux films devront devancer deux autres poids lourds de la filmographie suisse actuelle : Mare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea Staka
fiche film
]
d'Andrea Štaka (en lice également dans les catégories meilleur scénario et meilleur son) et My Wonderful Wanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bettina Oberli
fiche film
]
de Bettina Oberli, déjà sélectionné, entre autres, à Tribeca et Zurich. Un autre film concourt pour le prix suprême : Atlas [+lire aussi :
critique
interview : Niccolò Castelli
fiche film
]
de Niccolò Castelli (le film d'ouverture cette année à Soleure), également cité dans la catégorie la meilleure photographie.

Dans la catégorie meilleur documentaire, les films retenus sont Nemesis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Thomas Imbach, Cinq nouvelles du cerveau [+lire aussi :
critique
fiche film
]
di Jean-Stéphane Bron (première mondiale de Soleure 2021, en lice pour le Prix de Soleure, qui concourt aussi dans la catégorie meilleure musique), Il mio corpo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michele Pennetta
fiche film
]
de Michele Pennetta, The New Gospel [+lire aussi :
critique
interview : Milo Rau
fiche film
]
de Milo Rau et Saudi Runaway [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Susanne Regina Meurer.

Du côté de la jeune garde, c'est Spagat [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Christian Johannes Koch
fiche film
]
, le premier film de Christian Johannes Koch qui s'impose, avec des nominations pour le prix de la meilleure interprétation féminine (Rachel Braunschweig) et de la meilleure interprétation dans un second rôle (Masha Demiri). En revanche, ce n'est qu'avec une nomination chacun que repartent Citoyen Nobel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Stéphane Goël (meilleur montage) et Beyto de Gitta Gsell (meilleure interprétation dans un second rôle grâce au travail de Dimitri Stapfer).

Liste des nominés :

Meilleur film
Atlas [+lire aussi :
critique
interview : Niccolò Castelli
fiche film
]
- Niccolò Castelli (Suisse/Belgique/Italie)
Mare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea Staka
fiche film
]
- Andrea Štaka (Suisse/Croatie)
Needle Park Baby [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Pierre Monnard
Petite soeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphanie Chuat et Véroniq…
fiche film
]
- Stéphanie Chuat, Véronique Reymond
My Wonderful Wanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bettina Oberli
fiche film
]
- Bettina Oberli

Meilleur documentaire
Cinq nouvelles du cerveau [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Jean-Stéphane Bron (Suisse/France)
The New Gospel [+lire aussi :
critique
interview : Milo Rau
fiche film
]
- Milo Rau (Allemagne/Suisse)
Il mio corpo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michele Pennetta
fiche film
]
- Michele Pennetta (Suisse/Italie)
Nemesis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Thomas Imbach
Saudi Runaway [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Susanne Regina Meures

Meilleur scénario
Andrea Štaka - Mare
André Küttel - Needle Park Baby
Stéphanie Chuat, Véronique Reymond - Petite soeur

Meilleure interprétation féminine
Rachel Braunschweig - Spagat
Luna Mwezi - Needle Park Baby
Sarah Spale - Needle Park Baby

Meilleure interprétation dans un second rôle
Masha Demiri - Spagat
Marthe Keller – Petite soeur
Dimitri Stapfer - Beyto

Meilleure musique de film
Christian Garcia-Gaucher - Cinq nouvelles du cerveau
Alice Schmid - Burning Memories
Marcel Vaid - Not Me – A Journey With Not Vital

Meilleure photographie
Pietro Zuercher - Atlas
Benny Jaberg - Not Me – A Journey With Not Vital
Filip Zumbrunn - Petite soeur

Meilleur son
Benoît Barraud, Peter Bräker - Mare
Peter Bräker - Nemesis
Patrick Storck, Gina Keller, Jacques Kieffer - Petite soeur

Meilleur montage
Karine Sudan - Citoyen Nobel
Sophie Blöchlinger - Needle Park Baby
Myriam Rachmuth - Petite soeur

Meilleur film d'animation
Darwin’s Notebook - Georges Schwizgebel (court-métrage)
Écorce - Samuel Patthey, Silvain Monney (court-métrage)
Only a Child - Simone Giampaolo (court-métrage)

Meilleur court-métrage
The Game - Roman Hodel
Your Street - Güzin Kar
Red Ants Bite - Elene Naveriani
Trou noir - Tristan Aymon
Tuffo - Jean-Guillaume Sonnier (Suisse/France)

Meilleur film de fin d'études
Alma nel branco - Agnese Làposi
Urban Amazons - Thaïs Odermatt
We Will be The Gratest - Jelena Vujović

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy