email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SOLEURE 2021

Critique : Des poissons et des hommes

par 

- Ce premier long-métrage par Stefanie Klemm dépeint avec sensibilité et poésie les tourments de deux personnages confrontés à un drame profond

Critique : Des poissons et des hommes
Sarah Spale et Lia Wagner dans Of Fish and Men

La réalisatrice, scénariste et productrice Stefanie Klemm présente aux Journées de Soleure son premier long-métrage, le surprenant Des poissons et des hommes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, en lice pour deux trophées : le Prix du public et le prix du meilleur premier film. Des poissons et des hommes, précédemment présenté au Festival international du film de Chicago et au Festival Max Ophuls de Sarrebruck, parle de la douleur d’une mère qui a perdu sa fille dans des circonstances tragiques, mais aussi de celle d’un homme qui doit affronter les fantômes de son passé. Deux personnages apparemment très différents que la douleur semble fatalement réunir.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Judith (interprétée par la mystérieuse et lumineuse Sarah Spale, la mère toxicomane dans Needle Park Baby [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Pierre Monnard) dirige un petit élevage de truites dans une vallée perdue entre les montagnes du Jura (plus spécifiquement dans le village de Seehof). Le travail est dur et les journées semblent interminables. Judith seule sa fille Milla, une enfant pleine de vie, curieuse et inventive qui connaît la nature qui l'entoure mieux que quiconque. À ce duo s'ajoute Gabriel, un assistant dévoué qui cherche à se reconstruire une vie après quelques temps en prison. Quoiqu'ils aient des vies apparemment radicalement différentes, Judith, Milla et Gabriel semblent avoir trouvé leur équilibre, fondé sur une affection mutuelle qui ne fait que se consolider avec le passage du temps. Ce tableau presque idyllique va éclater de manière inattendue et brutale quand se produit un événement tragique qui arrache, en un instant, la fille à sa mère.

Le seul soutien sur lequel Judith croit pouvoir compter est celui de Gabriel mais hélas, du fait de son implication directe dans la mort de Milla, celui ne peut endosser ce rôle. Quelles sont les conséquences d'un secret qui vous consume en profondeur ? Est-il possible d’imaginer un futur quand on est tenaillé par le sentiment de culpabilité ? Gabriel est forcé de se poser ces questions insoutenables tandis que Judith, suffoquée par le choc et pétrifiée par la mort de sa fille, cherche la force de continuer à vivre.

Du propre aveu de la réalisatrice, Des poissons et des hommes procède d'un événement tragique qu’elle a vécu à la première personne. Stephanie Klemm a en effet été dans le passé victime d’un vol violent dans une station-service. Le traumatisme causé par cet incident brutal l'a amenée à tenir un journal intime auquel elle confiait les sentiments qu'elle éprouvait, des sentiments souvent difficiles à accepter, comme l'envie de vengeance et la rage, qu'elle ne parvenait pas à exprimer par des mots. De cette expérience tragique, la réalisatrice a décidé de faire un film, une occasion peut-être inattendue de transformer la douleur en créativité, le traumatisme en poésie.

La mort de Milla lie pour toujours Judith et Gabriel, une farce du destin, qui se nourrit de souffrance et d’incompréhension. Tous deux doivent faire face à la mort, quoique de manières très différentes : dans le cas de Judith, celle-ci se transforme en un événement inacceptable qu’elle espère pouvoir effacer par la vengeance alors que dans le cas de Gabriel, elle n’est que le tragique résultat d'un accident cruel dont il se sent inévitablement responsable. Les personnages de Des poissons et des hommes se réfugient dans un mutisme auto-imposé qui fait que la nature parle à leur place. Les paysages magnifiques du Canton du Jura deviennent en effet la métaphore de leur monde intérieur, le seul langage qui puisse en exprimer les sentiments les plus profonds. À cet égard, la scène finale est touchante : on y voit un héron, incarnation de l’esprit de Milla, rendre sans crier gare visite à Judith pour lui rappeler que la vie continue, en dépit de tout.

Des poissons et des hommes a été produit par Dschoint Ventschr Filmproduktion et SRF Schweizer Radio und Fernsehen. Les ventes internationales du film sont gérées par Dschoint Ventschr Filmproduktion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy