email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

Le FIPADOC s’adapte en ligne

par 

- Le festival biarrot se déroulera en ligne pour les professionnels du 18 au 24 janvier avec 155 œuvres documentaires en vitrine, des pitchs et un Focus sur les pays du groupe de Visegrád

Le FIPADOC s’adapte en ligne
Radiograph of a Family de Firouzeh Khosrovani

Si le FIPADOC (3e édition après le recentrage de la manifestation exclusivement sur le documentaire au terme de 31 éditions sous le signe de la production audiovisuelle généraliste) ne pourra pas avoir physiquement lieu du 18 au 24 janvier à Biarritz pour cause de crise sanitaire (la manifestation se déroulera à date ultérieure encore à définir), l’équipe de la présidente Anne Georget et de la déléguée générale Christine Camdessus s’est reconvertie en ligne pour les professionnels. Via un site dédié sur Cinando seront accessibles tous les films d’une très riche sélection de 155 œuvres documentaires issus de 35 pays. Les Journées professionnelles sont prévues pour leur part du 18 au 22 janvier directement sur le site du festival.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En compétition internationale, 10 titres seront départagés par un jury incluant le producteur américain Thom Powers, la réalisatrice danoise Eva Mulvad et son homologue italien Stefano Savona. Parmi les longs en lice se distinguent les (co)productions européennes Radiograph of a Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Firouzeh Khosrovani, En route pour le milliard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dieudo Hamadi, The Jump [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Lituanien Giedré Žickytė, The Mystery of the Pink Flamingo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Espagnol Javier Polo, la production norvégienne The Painter and the Thief [+lire aussi :
critique
interview : Benjamin Ree
fiche film
]
de Benjamin Ree, Merry Christmas, Yiwu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mladen Kovačević
fiche film
]
du Serbe Mladen Kovačević, The Mole Agent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maite Alberdi
fiche film
]
de Maite Alberdi et The Truffle Hunters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gregory Kershaw et Michael…
fiche film
]
du duo Michael Dweck - Gregory Kershaw.

11 films participeront à la compétition nationale dont les longs métrages Au cœur du Bois [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Claus Drexel, Les Sorcières de l’Orient [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Julien Faraut
fiche film
]
de Julien Faraut (qui fera dans la foulée sa première internationale à Rotterdam), L'État du Texas contre Melissa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sabrina Van Tassel, L'homme qui cherchait son fils du duo Delphine Deloget - Stéphane Correa, Akeji, le souffle de la montagne de Mélanie Schaan et Corentin Leconte, Frontière Sud de Joseph Gordillo, la coproduction franco-belge Naître d’une autre de Cathie Dambiel et Out of the Box de Laurent Frapat.

Plusieurs autres compétitions sont au menu. Au rayon Documentaires musicaux se distinguent Indes Galantes de Philippe Béziat (qui fera l’ouverture du FIPADOC), Soul Kids de Hugo Sobelman, la production tchéquo-slovaque The Band de Ladislav Kabos, The Brahms Code de l’Allemand Christian Berger, le titre britannico-franco-américain Sisters with Transistors [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Lisa Rovner ou encore Typh Barrow, d’une voix à l’autre du Belge Benoît Vlietinck.

La compétition Impact est composée de huit films centrés sur la justice sociale, les droits humains et la protection de l’environnement dont La vie est dans le pré du Français Éric Guéret, Nouvelle cordée de sa compatriote Marie-Monique Robien, A New Shift [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Tchèque Andrš JIindrich, Rift Finfinnee [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Allemand Daniel Kötter, School of Hope de Mohamed El Aboudi, la coproduction franco-malgache Aza Kivy de Nantenaina Lova, Jozi Gold de la Sud-Africaine Sylvia Vollenhoven et du Suédois Fredrik Gertten, et Wood – Game Changers Undercover [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Michaela Kirst, Monica Lăzurean-Gorgan et Ebba Sinzinger.

A signaler également un Panorama de la création francophone avec entre autres films français Tous surveillés : 7 milliards de suspects de Sylvain Louvet et Ludo G., Les damnés, des ouvriers en abattoir d’Anne-Sophie Reinhardt, Banksy Most Wanted [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Aurélia Rouvier et Seamus Haley, Papa s’en va de Pauline Horovitz ou encore la production franco-belge La tentation du réel, l’agneau mystique des frères Van Eyck de Jérôme Laffont et Joachim Thôme.

Figure aussi au menu une très belle section Histoires d’Europe incluant Collective [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Roumain Alexander Nanau, Acasa, My Home [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Ciorniciuc
fiche film
]
de son compatriote Radu Ciorniciuc, Réveil sur Mars [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dea Gjinovci
fiche film
]
de la suisso-albanaise Dea Gjinovci, le titre espagnol Caminho longe de Josu Martinez et Txaber Larreategi, The Earth is Blue as an Orange [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Iryna Tsilyk
fiche film
]
de l’Ukrainienne Iryna Tsilyk, la coproduction austro-serbo géorgienne Glory to The Queen de Tatia Skhirtladze et Anna Khazaradze, le film autrichien Please Hold The Line [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Pavel Cuzuioc, La tribu des dieux du Français Loïc Jourdain, Il Varco [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Federico Ferrone et Michel…
fiche film
]
des Italiens Federico Ferrone et Michele Manzolini et Wolves at the Borders [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Tchèque Martin Páv.

Au programme également pointent les compétition Smart (25 œuvres avec des titres VR, des films à 360°, des récits documentaires interactifs et des web séries), courts métrages et Jeune création, sans oublier plusieurs événements dont l’avant-première de L'Odyssée des Jeux Olympiques de du Français Jean-Christophe Rosé.

Enfin, du côté des Journées professionnelles en ligne, au-delà des conférences et présentations thématiques, la sessions des pitchs Internationaux proposera 24 projets (contre 15 l’an dernier) et le Focus Territoire mettra à l’honneur la création documentaire des pays du groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, République tchèque et la Slovaquie) à travers un programme spécifique de six films auquel s’ajoutent 10 autres œuvres dans les différentes compétitions du festival, huit projets pitchés et des rencontres professionnelles, kle tout en partenariat avec l’Institut du film documentaire (IDF) de Prague, l’Association hongroise Madoke, la Fondation du film de Cracovie (KFF), et l’Association slovaque des producteurs indépendants basée à Bratislava.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy