email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS / CRITIQUES Espagne

Critique : Amor en polvo

par 

- Les néo-réalisateurs Juanjo Moscardó et Suso Imbernón dirigent Macarena Gomez et Luis Miguel Seguí dans une comédie espiègle sur l’échangisme, l’amour et ses complications

Critique : Amor en polvo
Enrique Arce et Lorena López dans Amor en polvo

Paco León a démontré dans Kiki, el amor se hace [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paco León
fiche film
]
(2016) que les différentes préférences sexuales, le polyamour et le fétichisme sont quelque chose d'aussi amusant que quotidien et que pour autant, il ne s'agit pas de les prendre trop au sérieux, mais juste de les vivre de manière totalement normale. Amor en polvo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long-métrage du duo formé par Juanjo Moscardó et Suso Imbernón, interprété par Enrique Arce, Lorena López, Macarena Gomez et Luis Miguel Seguí, suit cette même ligne joyeuse, décontractée et excitée, hélas sans atteindre le niveau d'originalité et d'enthousiasme du film de l'acteur, showman et réalisateur sévillan.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film qui nous occupe, scénarisé par Moscardó, Maria Mínguez et Maria Laura Gargarella, présente un couple marié depuis longtemps qui réside dans un loft du quartier valencien de Carmen et qui, pour pimenter un peu leur vie bien réglée, décide d'organiser une rencontre sexuelle avec deux amis/connaissances. Jusque là, la prémisse est prometteuse, autant pour les personnages que pour le spectateur, mais tout ne va pas se passer comme prévu...

Pour commencer, déjà, ce mariage cache des eaux saumâtres, qui se mettent à empester au moment même où le projet polisson d'avoir des rencontres intimes avec des tiers va se mettre en branle. En effet, les deux autres personnes convoquées se rencontrent, font connaissance et s'attirent clairement ; ici, le film oppose la fraîcheur de la première explosion sexuelle à la routine bien enkystée de gens qui n'ont pas vécu depuis longtemps le facteur surprise.

Amor en polvo, riches en dialogue et non dépourvu d'action (oui oui, du type que le lecteur est en train d'imaginer), dissèque ce que nous appelons sentiments quand ce que nous pensons vraiment, c'est sexe, et le film, qui promettait plus d'espiéglerie que ce qu'il offre au bout du compte, finit par se transformer en un vaudeville presque théâtral (il y a très peu de scènes d'extérieur) où brillent une Macarena Gomez très engagée dans son rôle de femme libérée et un Luis Miguel Seguí qui parvient à donner à son rôle de jeune premier suffisamment de charisme pour être sympathique au public.

Amor en polvo a été produit par Cosabona Films et Cilantro Films. Il est distribué en Espagne par Begin Again Films, qui a fixé sa date de sortie au vendredi 24 juillet. Le film a été soutenu par l'IVAC et À Punt Media.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy