email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

DISTRIBUTION / SORTIES / SALLES Luxembourg

Coup d’envoi du nouveau Lux Film Lab

par 

- Le Luxembourg City Film Festival et Kinepolis s’associent pour des projections mensuelles d’œuvres "dont la temporalité ne permit pas de les présenter dans le cadre strict du festival"

Coup d’envoi du nouveau Lux Film Lab
True History of the Kelly Gang de Justin Kurzel

"Come as you are, dress up if you like" : tel est le slogan lancé, non sans enthousiasme, mais surtout avec beaucoup d’impatience, par les membres du comité artistique du Luxembourg City Film Festival pour accompagner la nouvelle initiative LuxFilmLab, menée en collaboration avec les programmateurs de Kinepolis depuis le 1er juillet. Cette invitation destinée aux fidèles du festival aussi bien qu’aux curieux coïncide avec la réouverture récente des salles de cinéma à travers le Grand-Duché. Ainsi, chaque premier mercredi du mois au Ciné Utopia de Luxembourg-ville, et tout au long de l’année, sera présenté un long-métrage qui aurait pu faire partie d’une édition précédente du festival mais qui, pour diverses raisons (disponibilités des droits de diffusion, conflits d’agenda) n’a pas pu être sélectionné à cette occasion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour la première projection, c’est True History of the Kelly Gang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Justin Kurzel. Après sa première internationale à Toronto en septembre 2019, ce western biographique australien devait clôturer la 10e édition avortée du Luxembourg City Film Festival (lire la news). C’est donc tout naturellement que le choix des organisateurs s’est porté sur ce titre très attendu.

Le festival trouve ainsi dans ce nouveau projet l’occasion idéale d’étendre et de renforcer sa présence annuelle en accompagnant des œuvres novatrices, atypiques ou indépendantes. Chaque projection sera ainsi commentée en personne par un sélectionneur du festival qui effectuera une introduction offrant des pistes de lecture au début de la séance. Pour rappel, le Comité artistique de la manifestation est actuellement composé de 13 professionnels, parmi lesquels (entre autres) : Françoise Lentz (Film Fund Luxembourg), Marc Trappendreher (Centre National de l’Audiovisuel, critique pour le Lëtzebuerger Land), Boyd Van Hoeij (critique pour The Hollywood Reporter) et Nicole Dahlen (Cinémathèque de la Ville de Luxembourg).

Le LuxFilmLab s’ajoute aux diverses activités hors-festival menées par les organisateurs. Comme par exemple : le Young Audience Award porté par la European Film Academy et décliné dans 70 villes à travers 41 pays, ainsi que la Journée de la mémoire de l’Holocauste ou encore les diverses projections ponctuelles menées au Luxembourg tout au long de l’année. Sur le plan professionnel, le directeur artistique Alexis Juncosa vient d’annoncer la participation active de l’organisme au sein du nouveau réseau Europa Film Festivals composé de 13 organismes fondateurs (lire la news).

Par ailleurs, le Luxembourg City Film Festival a récemment signalé la nomination de Georges Santer à la présidence du Conseil d’administration de la manifestation. Ce diplomate aguerri a occupé de nombreuses fonctions de représentation du Gouvernement du Grand-Duché à l’étranger (notamment en France, en Autriche, en Chine, au Saint-Siège, et à l’ONU). Il a également œuvré au sein des administrateurs de l’Orchestre Philarmonique de Luxembourg. Sander remplace désormais Colette Flesch qui s’est investi auprès de l’équipe pendant plus de 10 ans. La prochaine édition de l’événement (que l’on espère physique si les conditions sanitaires le permettent) se tiendra du 4 au 14 mars 2021.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy