email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2020 Marché du Film

En route pour le milliard pour AndanaFilms à Cannes Online

par 

- Spécialiste des documentaires, le vendeur français misera sur le film de Dieudo Hamadi, labellisé par la Sélection Officielle, et sur le prochain opus en post-production de Claire Simon

En route pour le milliard pour AndanaFilms à Cannes Online
En route pour le milliard de Dieudo Hamadi

Pour la première fois, la société de ventes internationales françaises AndanaFilms (pilotée par Stephan Riguet) compte un film de son line-up en Sélection Officielle à Cannes et il s’agit même d’une double première puisque le titre en question, En route pour le milliard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dieudo Hamadi, est également le premier long métrage congolais retenu dans cette vitrine. Le documentaire, coproduit par la France et la Belgique, sera projeté (sur invitation uniquement aux acheteurs et aux autres festivals) les 24 et 26 juin au Marché du Film Online du Festival de Cannes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

En route pour le milliard est le 5e long du réalisateur après les très remarqués Atalaku (2013), Examen d’État [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2014), Maman Colonelle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(prix du jury au Forum de la Berlinale 2017 et Grand Prix Cinéma du réel) et Kinshasa Makambo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Panorama de la Berlinale 2018). Le film est centré sur les victimes de la Guerre des Six Jours, à Kisangani en République Démocratique du Congo (théâtre d’affrontements à l’arme lourde entre les armées ougandaise et rwandaise du 5 au 10 juin 2000), qui luttent depuis 20 ans pour obtenir une reconnaissance du conflit, la condamnation des belligérants et des compensations financières. Révoltés par l’indifférence de leurs gouvernants, ils décident d’entreprendre un périlleux voyage sur le fleuve Congo pour se rendre à Kinshasa, la capitale du pays, et faire entendre leurs voix…

En route pour le milliard a été produit par les Congolais de Kiripifilms  et la société française Les Films de l'Oeil Sauvage, et coproduit par les Belges de Neon Rouge. Parmi les soutiens, on peut mentionner entre autres Al Jazeera Documentary Channel, l’aide aux cinémas du monde du CNC, TV5 Monde, la RTBF, la Fédération Wallonie Bruxelles, la région SUD PACA, le prix Final Cut in Venice, l’IDFA Bertha Fund Classics, le Hot docs Blue Eye Documentary Fund, la Procirep-Angoa et la bourse Brouillon d’un Rêve de la Scam.

Au Marché du Film Online, AndanaFilms lancera aussi les préventes pour le documentaire en post-production Le fils de l’épicière, le maire, le village et le monde… [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de la Française Claire Simon, adaptation pour le cinéma de sa série documentaire Le Village. Le film se déroule à Lussas où quelques personnes se réunissent dans une vieille maison qui est en fait l’épicerie du village. Un lieu transformé en quartier général d’une aventure plutôt inattendue : le groupe crée une plateforme SVOD pour des documentaires d’auteur comme ceux du festival qui se déroule en août à Lussas depuis trente ans. Alors que la plateforme se développe, un bâtiment imposant est construit pour accompagner l’expansion de ce business tout nouveau. Tandis que les fermiers récoltent les fruits et font du vin, le groupe travaille activement à réaliser son rêve de forger son propre dispositif pour produire et diffuser des films…

A signaler enfin au line-up le documentaire The Filmmaker’s House [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de l’Anglais Marc Isaacs (à l’affiche au Sheffield Doc/Fest). Le scénario ? Quand on dit au cinéaste que son prochain film doit parler de crime, de sexe et de célébrité pour pouvoir être financé, il s’empare de cette matière et commence à tourner dans sa propre  maison avec un cast de personnages connectés à sa propre vie : deux ouvriers anglais chargés de remplacer la clôture du jardin suppriment temporairement la barrière entre la maison et celle du voisins pakistanais, un SDF slovaque séduit la femme de ménage colombienne du cinéaste et ce qui s’ensuit va tester les opinions de tous sur les frontières et l’hospitalité…

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy