email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

DOCSBARCELONA 2020

Critique : La nova escola

par 

- Ventura Durall illustre l’aventure d’un mouvement éducatif aspirant à changer l’enseignement de manière à ce que les enfants et les jeunes envisagent le futur avec liberté

Critique : La nova escola

Le Festival international du cinéma documentaire de Barcelone DocsBarcelona, qui s’est tenu en ligne du 19 au 31 mai sur le site Filmin, a marqué la première mondiale, dans la section Latitud, du nouveau film de Ventura Durall qui, en plus d'être un cinéaste formé à l'ESCAC, est vice-président de ProDocs et membre de la fédération PROA (Productores Asociados de Cataluña). Dans La nova escola [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, il suit la naissance, ces dernières années, en Catalogne, du mouvement Escola Nova 21, qui réunit un groupe de professeurs enthousiastes et courageux qui ont reformulé le concept d'éducation tel qu’on le connaissait avant.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Après une introduction où le réalisateur emploie des images de sa propre fille pour illustrer le complexe et merveilleux processus qu'est la croissance mentale, le documentaire alterne des images d'archives, qui servent de changement de rideau pour introduire différents concepts dans ce film qui ne se contente pas de détailler une révolution pédagogique, mais questionne également la manière dont l'enseignement aux enfants était conçu jusqu'ici.

La nova escola, qui fait intervenir des scientifiques et spécialistes en la matière, s'introduit aussi des les salles de classe et parvient à illustrer son propos sur cette nouvelle pédagogie à travers de vrais exemples de jeunes qui font l'expérience d'une méthode beaucoup plus humaniste et moins mécanique d'apprendre sur le monde et sur eux-mêmes. Pour monter tout cet échafaudage, l'équipe du documentaire a tourné sur trois ans, collectant quelques 500 heures de film, dont beaucoup ont été obtenues en suivant un cours complet, de son début en septembre à sa conclusion en juin. Ils ont aussi suivi une équipe d'Escola Nova 21 dans ses réunions, discussions et conférences.

Il ne s’agit sans doute pas d'un documentaire risqué sur le plan formel, ni hallucinant au niveau de ses images : c'est avant tout un travail d'illustration et d'information, mais qui pose des questions intéressantes tout en ouvrant une nouvelle voie pour comprendre les chemins novateurs et stimulants que peut prendre l’éducation pour éviter de répéter des modèles datés, plus conçus pour la soumission et le travail que pour la liberté et la créativité des hommes et femmes de demain. Parce que, comme le film l'assure, le vieux modèle ne fonctionne plus.

La nova escola, scénarisé par Ventura Durall et Guillem Sala, a été produit par Nanouk Films avec la participation de l'ICEC et en coproduction avec TVC. De plus, comme l’a annoncé la société de production sur son site, quiconque souhaite organiser un visionnage en ligne du film pour sa communauté (classe, association de parents, groupe d’amis, école) peut écrire à distribution@nanouk.tv.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy