email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2020 Marché du Film

Objectif Cannes pour SND avec 11 titres en vitrine

par 

- Au line-up du vendeur français pour le Marché du Film online se distinguent notamment deux premières avec Le Bonheur des uns… de Daniel Cohen et Poly de Nicolas Vanier

Objectif Cannes pour SND avec 11 titres en vitrine
Les acteurs Bérénice Béjo, Vincent Cassel, François Damiens et Florence Foresti, en tête d'affiche de Le Bonheur des uns… de Daniel Cohen

Alors que Thierry Frémaux devrait dévoiler le 3 juin la liste des films retenus par le Label Cannes 2020 de la Sélection Officielle avant que la Semaine de la Critique et l’ACID ne lui emboitent le pas le jour suivant, le Marché du Film online organisé par Jérôme Paillard du 22 au 26 juin se prépare activement et les line-up des vendeurs internationaux français commencent à émerger.

La division ventes internationales du groupe SND misera ainsi sur 11 titres dont deux feront leurs premières de marché online. Au rayon comédie à gros casting pointe Le bonheur des uns… (A Friendly Tale) de Daniel Cohen (Comme un chef [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Les deux mondes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) qui réunit Bérénice Béjo, Vincent Cassel, le Belge François Damiens et Florence Foresti. Écrit par le réalisateur avec Olivier Dazat, le scénario est centré sur le personnage de Léa. Lorsqu‘elle annonce à ses proches qu’elle est en train d’écrire un livre, les réactions ne se font pas attendre. Comment elle, toujours si indécise et sans ambition, a-t-elle réussi à écrire un roman ? Mais une fois édité, le livre se révèle vite être un énorme succès et la réussite de Léa va provoquer une onde de choc dans son entourage… La production a été assurée par la société parisienne Cinéfrance et la sortie en salles en France est prévue le 9 septembre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Première de marché également pour Poly de Nicolas Vanier qui avait réalisé le premier volet de Belle et Sébastien [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
(2013) et qui replonge dans l’univers de Cécile Aubry, romancière pour la jeunesse et réalisatrice de feuilletons TV très populaires dans les années 1960. Comptant entre autres au casting François Cluzet, Julie Gayet et Patrick Timsit, Poly (adapté par le cinéaste avec Maxime Giffard et Jérôme Tonnerre) raconte les mésaventures de Pascale, une jeune fille voulant sauver le poney maltraité, Poly, des griffes d'un monstrueux propriétaire de cirque. Elle est aidée par un jeune adolescent, prénommé Pablo, le garçon à tout faire du cirque, qui boite depuis une chute de trapèze… Une production pilotée par Bonne Pioche qui est programmée en sortie française pour le 7 octobre.

L’équipe des ventes SND dirigée par Charlotte Boucon poursuivra également les ventes pour plusieurs titres terminés (mais encore non datés en sortie) comme le thriller psychologique Les Apparences de Marc Fitoussi ou encore la comédie Attention au départ ! (All Aboard!) de Benjamin Euvrard avec André Dussollier et Jérôme Commandeur dans les rôles d’un grand-père fantasque et d’un père dépassé lancés dans une course-poursuite pour rattraper un train ayant emporté les enfants dont on leur a confié la charge.

Les préventes sur promo reel se poursuivront pour le frissonnant Kandisha du duo Alexandre Bustillo - Julien Maury (article) et pour Délicieux d’Éric Besnard (une production Nord-Ouest Films avec un joli cast réunissant Grégory Gadebois, Isabelle Carré, Benjamin Lavernhe, Patrick Chesnais et Guillaume de Tonquedec) qui plonge au XVIIIe siècle (sur un scénario écrit par le réalisateur et Nicolas Boukhrief), juste avant la Révolution Française, dans le sillage d’un cuisinier limogé par son maître et qui trouve le courage, au contact d’une jeune femme étonnante, de se libérer de sa condition de domestique et de proposer son savoir-faire directement au public en créant le premier restaurant.

A signaler aussi au line-up un teaser pour le documentaire L’École du bout du monde (Good Morning Professor) d’Émilie Therond (produit par Winds) et toujours De Gaulle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gabriel Le Bomin qui avait déjà enregistré 595 000 entrées en 11 jours à l’affiche en France avant que la crise sanitaire et la fermeture des salles n’interrompent brutalement une carrière sur grand écran que son distributeur SND devrait relancer à la réouverture des établissements.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy