email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2020 EFM

À Berlin, Kinology va mijoter un printemps flamboyant

par 

- Au line-up brillent en post-production des films signés Mia Hansen-Løve, Leos Carax, Nadav Lapid, Bertrand Mandico, Peter Dourountzis, Mathias Malzieu, Romain Quirot et Douglas Attal

À Berlin, Kinology va mijoter un printemps flamboyant
Bergman Island de Mia Hansen-Løve

La société française de ventes internationales Kinology préparera l’avenir à l’European Film Market de la 70e Berlinale (du 20 février au 1er mars) avec un line-up très attractif de huit films en post-production dont plusieurs sont profilés à priori pour les vitrines de grands festivals ultérieurs. Parmi eux se distingue notamment Bergman Island de la Française Mia Hansen-Løve avec son casting haut de gamme incluant la Luxembourgeoise Vicky Krieps, l’Anglais Tim Roth, l’Australienne Mia Wasikowska et le Norvégien Anders Danielsen Lie. Piloté par Charles Gillibert pour la société parisienne CG Cinéma, le long métrage en langue anglaise compte parmi ses partenaires Arte France Cinéma et Dauphin Films, les Belges de Scope Pictures, les Allemands de Neue Bioskop, les Suèdois de Plattform Produktion (avec le soutien entre autres du Swedish Film Institute, de Film Capital Stockholm et du Gotlands Filmfond), les Brésiliens de RT Features et les Mexicains de Piano. La sortie dans les salles françaises sera l’œuvre des Films du Losange.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

À l’EFM, Kinology poursuivra également les préventes pour un autre film français en langue anglaise en post-production et plus qu’attendu : Annette de Leos Carax, une comédie musicale orchestrée par les Sparks et interprétée par les stars américaine et française Adam Driver et Marion Cotillard aux côtés du jeune Simon Helberg. Également produit par CG Cinéma, le film est appuyé dans l’Hexagone par Arte France Cinéma et Tribus P Films, par les Belges de Wrong Men et de Scope Pictures, par les Allemands de Detailfilm et par les Japonais d’Eurospace. La distribution France sera assurée par UGC.

L’attente est aussi très forte pour Le genou (Ahed’s Knee) de l’Israélien Nadav Lapid, Ours d’Or à Berlin l’an dernier avec Synonymes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nadav Lapid
fiche film
]
. Le film qui sera prêt en mai réunit au casting Avshalom Pollak et Nur Fibak. L’intrigue est centrée sur un cinéaste seul dans le désert qui se jette éperdument dans deux combats voués à l’échec : l’un contre la mort de la liberté dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère. La production a été pilotée par Judith-Lou Lévy et Ève Robin pour la société parisienne Les Films du Bal avec Arte France Cinéma, les Israéliens de Pie Films et les Allemands de Komplizen Film. La distribution France a été acquise par Pyramide.

L’équipe Kinology désormais pilotée en solo par Grégoire Melin (Gaëlle Mareschi ayant rejoint Netflix) misera aussi sur deux jeunes cinéastes français originaux et très prometteurs avec Paradis sale de Bertrand Mandico (article) et Vaurien de Peter Dourountzis.

Au line-up figurent également la coproduction franco-belgo-macédonienne Une Sirène à Paris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Mathias Malzieu, le film franco-belge Comment je suis devenu super-héros [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Douglas Attal (avec au casting Pio Marmaï, Vimala Pons, Benoît Poelvoorde, Leïla Bekhti et Swann Arlaud - une production Trésor Films qui sera distribuée en France le 14 octobre 2020 par Warner).

A signaler enfin une autre production franco-belge en post-production : Le Dernier Voyage de l’énigmatique Paul W.R. (Paul W.R.’s Last Journey) de Romain Quirot, un long métrage de science-fiction interprété notamment par Hugo Becker, Jean Reno, Lya Oussadit-Lessert et Paul Hamy. Produit par Apaches, le film nous projette en 2050. Les températures ont atteint un niveau insupportable, la plupart des espèces de la faune se seront éteintes, des centaines de millions de personnes sont devenues des réfugiés climatiques et les réserves de pétrole, de charbon et de gaz sont épuisées : la 6e extinction de masse n’est plus une hypothèse, mais une réalité. Alors que la mystérieuse Lune Rouge se rapproche dangereusement de la Terre, un seul homme peut sauver notre monde : son nom est Paul W.R.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy