email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2020 EFM

Carré d’as à Berlin pour Best Friend Forever

par 

- La jeune société de ventes internationales continue sa percée avec quatre titres sélectionnés à Berlin par Patric Chiha, Camilo Restrepo, Radu Jude et Matthew Rankin

Carré d’as à Berlin pour Best Friend Forever
Si c’était de l’amour de Patric Chiha

Lancée en mai dernier, la structure de ventes internationales Best Friend Forever, filiale belge de la société parisienne Indie Sales, se présentera très bien armée à l’European Film Market de la 70e Berlinale avec quatre longs métrages sélectionnés, un au Panorama, un dans la nouvelle section compétitive Encounters et deux au Forum.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le documentaire français Si c’était de l’amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Patric Chiha
fiche film
]
de Patric Chiha fera sa première mondiale au Panorama avant sa sortie française le 4 mars via Norte Distribution. Il s’agit du 4e long du cinéaste autrichien d’origine hongroise et libanaise qui compte déjà à son actif deux fictions (Domaine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
qui avait été révélé à la Semaine de la Critique vénitienne 2009 et Boys Like Us [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2014) et le documentaire Brothers of the Night [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé au Panorama de la Berlinale 2016). Adaptation de Crowd de Gisèle Vienne, son nouvel opus suit 15 jeunes danseurs d’origines différentes en tournée avec un spectacle explorant la scène rave des années 90. De théâtre en théâtre, leur travail évolue vers des relations étranges et intimes. Est-ce la scène qui contamine la vie ou l’inverse ? La production a été assurée par Charlotte Vincent pour la société parisienne Aurora Films.

Best Friend Forever sera également en action dans la toute nouvelle section compétitive Encounters avec Los conductos [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Camilo Restrepo, un premier long ayant associé en production la France (5 à 7 Films), la Colombie (Mutokino et Montañero Cine) et le Brésil (If You Hold A Stone). L’intrigue ayant pour cadre Medellin est centrée sur Pinky qui est en fuite, venant juste de se libérer de l’emprise d’une secte religieuse. Trouvant un endroit où loger et un travail dans une usine, il se pose des questions sur tout. Mais alors qu’il tente de remettre de l’ordre dans le puzzle de sa vie brisée, de violents souvenirs reviennent le hanter et réclamer vengeance…

L’équipe Best Friend Forever dirigée par Martin Gondre et Charles Bin négociera aussi pour deux longs métrages qui seront présentés dans la section Forum. Le cinéaste roumain multiprimé Radu Jude (Ours d’argent du meilleur réalisateur à la Berlinale 2015 avec Aferim! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
, prix spécial du jury à Locarno en 2016 avec Cœurs cicatrisés [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
et vainqueur à Karlovy Vary en 2018 avec "Peu m’importe si l’Histoire nous considère comme des barbares" [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) y dévoilera Uppercase Print [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et The Twentieth Century du Canadien Matthew Rankin (récompensé à Toronto et à Los Cabos) y fera sa première européenne.

A signaler également l’arrivée au line-up du film français en post-production Les Comètes (Corsican Summer) de et avec Pascal Tagnati qui partage l’affiche notamment avec Jean-Christophe Folly (L’Angle mort [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Cédric Appietto (Une vie violente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). Produit par 5 à 7 Films et coproduit par Lotta Films, ce premier long du réalisateur plonge en plein mois d’août au cœur de la montagne corse dans une torpeur estivale routinière où des tensions apparaissent alors qu’une famille lutte pour empêcher les rancunes d’émerger à la surface…

A l’European Film Market, Best Friend Forever projettera Valley of Souls [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du cinéaste belgo-colombien Nicolás Rincón Gille (découvert à Busan, vainqueur à Marrakech et qui vient d’être projeté à Rotterdam au menu Voices) et complètera les ventes pour Atlantis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Valentyn Vasyanovych
fiche film
]
de l’Ukrainien Valentyn Vasyanovych (couronné meilleur film de la sélection Orizzonti à Venise, présenté à Toronto et victorieux aussi aux Arcs et à Tromsø) et pour Oleg [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Juris Kursietis
fiche film
]
du Letton Juris Kursietis (dévoilé à la Quinzaine des Réalisateurs cannoise).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy