email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

COURTS MÉTRAGES France

Le 42e Festival de Clermont-Ferrand commence

par 

- Ce festival dédié au court-métrage reste le plus important du monde dans sa catégorie

Le 42e Festival de Clermont-Ferrand commence
La distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos

Le Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, considéré comme le plus grand du monde dans sa catégorie, ouvre aujourd’hui sa 42e édition avec un programme comme toujours très riche en films à proposer à son public enthousiaste, et une belle série d’événements industrie adressés aux 3600 professionnels qui seront présents au festival et sur le marché.

160 courts-métrages se répartissent entre les trois sections compétitives (internationale, nationale et Labo, dédiée aux titres plus expérimentaux). Ceux-ci comprennent des films qui ont déjà eu beaucoup de visibilité, comme le gagnant de la dernière Palme d’or du court-métrage à Cannes, La Distance entre le ciel et nous (Vasilis Kekatos, Grèce/France) de l’année, qui sera projeté en compétition internationale, et le tout récent gagnant du Grand Prix à Sundance, Qu'importe si les bêtes meurent de Sofia Alaoui (France/Maroc), en lice dans la compétition nationale. Le public pourra aussi découvrir des nouveaux travaux, car le festival adopte une approche large au niveau de la programmation, et des sujets très divers sont abordés ici, à travers des approches tout aussi diversifées de la fiction, de l’animation et du documentaire.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le pays au centre de l’attention cette année est la Pologne (un événement co-financé par le Polish Film Institute et co-organisé par la Fondation du film de Cracovie), avec une vitrine de 18 films répartis dans quatre volets. La tradition du court-métrage dans ce pays remonte à des décennies, mais la sélection examinera des travaux plus contemporains, et comprendra une projection de Tremors de Dawid Bodzak, le gagnant du Grand Prix à Clermont-Ferrand en 2018. Le gros plan sur la Pologne sera accompagné par une myriade d’événements parallèles, notamment une exposition d’affiches classiques polonaises et des discussions et débats industrie sur l’état actuel du cinéma dans le pays.

Clermont va rendre hommage au travail du réalisateur, animateur et artiste hollandais Rosto, décédé en mars 2019. Il laisse tout un héritage au festival (il a non seulement dessiné son affiche, mais il a également été jury de la section Labo en 2007). La rétrospective comprend des projections de ses films d’animation si atypiques ainsi qu’une exposition. Une section est en outre dédiée à la "vie rurale", un autre à huit courts-métrages par le Belge Olivier Smolders. Le Cinépiscine sera également de retour.

Le Marché du court-métrage va accueillir 600 producteurs, 200 acheteurs et 500 dans le gymnase de lycée qui, pendant cinq jours, devient un centre névralgique pour tout le monde du court-métrage. Avec plus de 100 exposants représentant plus de 80 pays, le marché sera particulièrement animé cette année. Des territoires comme la Tunisie, le Maroc et la Corse y seront représentés pour la première fois.

Parmi les événements industrie prévus cette année figure une présentation de Kickstarter qui va, à partir de mars, promouvoir les courts-métrages à travers son programme "Long story short". Compte-tenu de la popularité de la plate-forme pour financer des projets de courts-métrages, la promesse d'y promouvoir un court va probablement en intéresser beaucoup. MEDIA sera également présent pour discuter des pays avec des petites capacités de production à l’intérieur de l’Union européenne et soulignera les plus gros problèmes de ces pays en matière de développement des talents, de coproduction et de distribution s'agissant des courts-métrages.

Comme toujours, Clermont-Ferrand va accueillir Euro Connection, un événement de deux jours consacré aux pitches et au réseautage qui reste un des événements dédiés à la coproduction des courts-métrages les plus importants du monde. Après la présentation de 14 projets européens dans ce cadre, l’événement va présenter pour la première fois une vitrine baptisée “La Petite Fabrique”, composée de cinq projets internationaux triés sur le volet, présentés en partenariat avec l’Institut Français pour générer encore davantage d’opportunités de coproduction au niveau international.

Le Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand se tient du 31 janvier au 8 février 2020.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.