email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

Les critiques français sacrent Les Misérables

par 

- L’œuvre de Ladj Ly remporte le titre de meilleur film français de l'année 2019. Le documentaire L’Époque de Matthieu Bareyre est couronné meilleur premier film

Les critiques français sacrent Les Misérables
L'équipe de Les Misérables avec leur titre de meilleur film français de l'année 2019 (© SFCC)

Le Syndicat Français de la Critique a décerné hier soir ses récompenses pour 2019. Le titre de meilleur film français de l’année est allé aux Misérables [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ladj Ly
fiche film
]
de Ladj Ly qui poursuit ainsi sa trajectoire gagnante démarrée en mai dernier au Festival de Cannes où il avait remporté le prix du Jury. Produit par Toufik Ayadi et Christophe Barral pour SRAB Films, et coproduit par Rectangle Productions et Lyly Films, le premier long de fiction du cinéaste figure parmi les cinq nominés à l’Oscar 2020 du meilleur film international (qui sera décerné le 9 février) et affiche aussi sept nominations (dans les catégories meilleur film, mise en scène, scénario, premier film, image et deux fois pour la révélation masculine) pour les 25es prix Lumières qui seront remis le 27 janvier par les journalistes étrangers en poste à Paris. Le public est également au rendez-vous puisque Les Misérables en est à 1,88 million d’entrées depuis son lancement le 20 novembre dans les salles françaises par Le Pacte (soit le plus haut score de l’histoire du distributeur). Aux Etats-Unis, Amazon Studios l’a lancé en salles le 10 janvier en sortie limitée et le film est désormais à l’affiche dans 42 cinémas. Vendu partout dans le monde par Wild Bunch, il est également à l’affiche actuellement au Danemark (distribution : Filmbazar) et en Suède (Edge Entertanment). Il sortira notamment en Allemagne jeudi 23 janvier (via Wild Bunch Germany), aux Pays-Bas le 20 février (Paradiso Filmed Entertainment Nederland et après un passage dans la vitrine du 48e Festival de Rotterdam qui débute demain), en Pologne (via M2 Films) et en Norvège (Selmer Media) le 28 février, en Finlande le 6 mars (Cinemanse Oy), en Italie le 12 mars (Lucky Red) et au Royaume-Uni le 24 avril (Altitude Film Entertainment).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le prix du meilleur premier long métrage français a été remporté par un documentaire (découvert dans la compétition Cinéastes du présent du Festival de Locarno) : L’Époque [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matthieu Bareyre
fiche film
]
de Matthieu Bareyre (une production Artisans du Film – distribué au printemps dernier dans les salles françaises par Bac Films qui pilotait aussi les ventes internationales).

Le palmarès des récompenses décernées côté cinéma est complété par le prix du film singulier francophone pour Thalasso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Guillaume Nicloux (qui a participé à la compétition à San Sebastian – une production Les Films du Worso vendue par Wild Bunch), le titre de meilleur film étranger allant à la Palme d’Or cannoise Parasite du Sud-Coréen Bong Joon-Ho, celui du meilleur premier long métrage étranger à An Elephant Sitting Still du regretté jeune cinéaste chinois Hu Bo, et par le sacre comme meilleur court métrage français de Electric Swan de Konstantina Kotzamani (une production Ecce Films).

A signaler également le titre de meilleure série française raflé par Les Sauvages, réalisé par Rebecca Zlotowski sur un scénario qu’elle a écrit notamment avec le romancier Sabri Louatah (lire la critique).

Le palmarès :

Prix cinéma

Meilleur film français
Les Misérables [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ladj Ly
fiche film
]
– Ladj Ly

Meilleur film étranger
Parasite - Bong Joon-Ho (Corée du Sud)

Meilleur premier film français
L’Époque
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matthieu Bareyre
fiche film
]
- Matthieu Bareyre

Meilleur premier film étranger
An Elephant Sitting Still - Hu Bo (Chine)

Film singulier francophone
Thalasso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
– Guillaume Nicloux

Meilleur court métrage français
Electric Swan
- Konstantina Kotzamani

Prix télévision

Meilleure œuvre de fiction française
La maladroite – Éléonore Faucher

Meilleure œuvre de documentaire français
Delphine et Carole, Insoumuses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Callisto Mc Nulty
fiche film
]
– Callisto McNulty (France/Suisse)

Meilleure série française
Les Sauvages – Rebecca Zlotowski & Sabri Louatah

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy