email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Tournage imminent pour Paradis sale de Bertrand Mandico

par 

- Elina Löwensohn, Paula Luna Breitenfelder, Vimala Pons, Agata Buzek, Pauline Lorillard et Camille Rutherford au casting. Une production Ecce Films vendue par Kinology

Tournage imminent pour Paradis sale de Bertrand Mandico
Le réalisateur Bertrand Mandico (© Paul Grandsard)

Démarrage le 12 novembre 2019 pour les sept semaines de tournage de Paradis sale, le second long métrage de Bertrand Mandico après Les Garçons sauvages [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Mandico
fiche film
]
(révélé à la Semaine de la Critique vénitienne 2017, vainqueur du prix Louis-Delluc 2018 du meilleur premier film et nominé au prix Lumières 2019 de cette même catégorie).

Au casting figurent l’Américaine d’origine roumaine Elina Löwensohn (appréciée récemment à Toronto dans Simple Women [+lire aussi :
critique
fiche film
]
et aussi entre autres dans Laissez bronzer les cadavres! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hélène Cattet & Bruno Forz…
fiche film
]
, L’apparition [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Giannoli
fiche film
]
, Vénus noire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Abdellatif Kechiche
fiche film
]
, Lourdes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Hausner
fiche film
]
), la jeune Paula Luna Breitenfelder (qui fera ses débuts à l’écran), Vimala Pons (nominée au prix Lumières 2014 de la révélation pour La fille du 14 juillet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, à son avantage dans Vincent n'a pas d'écailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et dans Elle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et qu’on verra l’an prochain dans Comment je suis devenu super-héros), la Polonaise Agata Buzek (Aigle 2010 de la meilleure actrice pour Tribulations d’une amoureuse sous Staline [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Agata Buzek - actrice
interview : Borys Lankosz
fiche film
]
et nominée dans la catégorie second rôle en 2017 pour Les Innocentes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, remarquée récemment dans High Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claire Denis
fiche film
]
et à l’affiche l’an prochain dans Dune Dreams), Pauline Lorillard (révélée dans Les Garçons sauvages et en salles le 30 octobre dans Debout sur la montagne), la britannico-française Camille Rutherford (Mary, Queen of Scots [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Anaïs Thomas (qui avait des petits rôles dans L’Apollonide [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adèle Haenel
fiche film
]
et Saint Laurent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Bertrand Bonello
fiche film
]
) et Claire Duburcq.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par le réalisateur, le scénario a pour cadre la planète chimérique After Blue, dans un futur proche. Roxy, une adolescente, délivre une criminelle ensevelie dans le sable. A peine libérée, cette dernière abat froidement plusieurs personnes. Tenues pour responsables de ces meurtres, Roxy et sa mère sont bannies de leur communauté et condamnées à retrouver la criminelle pour l'éliminer…

Produit par Emmanuel Chaumet pour Ecce Films (déjà partenaire du premier long de Bertrand Mandico), Paradis sale est soutenu par l’avance sur recettes du CNC, la Procirep & Angoa, les Sofica Cinémage et Cinéventure, et la région Nouvelle Aquitaine (où se déroulera le tournage avec Pascale Granel à la direction de la photographie). La livraison du film est prévue pour mai 2020. La distribution France sera pilotée par UFO et les ventes internationales par Kinology.

Pour mémoire, Ecce Films compte entre autres à son actif Jessica Forever [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo Jonathan Vinel - Caroline Poggi (compétition Platform à Toronto en 2018 et Panorama de la Berlinale 2019), Yves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benoît Forgeard
fiche film
]
de Benoît Forgeard (Quinzaine des Réalisateurs 2019), Mens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Isabelle Prim (compétition Bright Future cette année à Rotterdam), Bêtes Blondes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maxime Matray et Alexia Wa…
fiche film
]
de Maxime Matray et Alexia Walther (Semaine de la Critique à Venise en 2018), Victoria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Justine Triet
fiche film
]
(Semaine de la Critique à Cannes en 2016) et La bataille de Solférino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Justine Triet, ou encore La fille du 14 juillet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Antonin Peretjatko (Quinzaine des Réalisateurs 2019), et a également coproduit Rojo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benjamín Naishtat
fiche film
]
de Benjamin Naishtat (primé l’an dernier à San Sebastian). En post-production se distingue Femme-Enfant de et avec Nora Hamzawi.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.