email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019 Compétition

Critique : La mafia non è più quella di una volta

par 

- VENISE 2019 : Ce documentaire par le sarcastique et provocateur Franco Maresco a été tourné à Palerme pendant la Journée Falcone et Borsellino, avec comme invitée la photographe Letizia Battaglia

Critique : La mafia non è più quella di una volta
Ciccio Mira dans La mafia non è più quella di una volta

De la pure provocation dès son titre : La mafia non è più quella di una volta [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
("la mafia, ce n'est plus comme avant", ndlt.) est le troisième film italien à être présenté en compétition à cette édition de la Mostra de Venise. C'est un prolongement idéal du film Belluscone - Una storia siciliana [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, sélectionné dans la section Orizzonti à l’édition 2014 de l’événement.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
Les Arcs November Internal

Les personnages du documentaire sont encore l’improbable imprésario d’événements palermitains Ciccio Mira et le cynisme incurable et sarcastique de l’auteur. En guest star, on a la photographe Letizia Battaglia, 84 ans, qui fait partie des 11 femmes de 2017 choisies par le New York Times. Cette "photographe des guerres mafieuses", comme elle a été qualifiée, avec la paresse classique des journalistes (car elle n’a pas photographié que des morts tués par la mafia) devient ici une sorte de Virgile réticente dans le Palerme filmé par Maresco le 23 mai 2017, pendant la Journée Falcone et Borsellino, 25 ans après la mort, de la main de la mafia, des deux juges, qui sont devenus des héros nationaux. Des héros, mais pas pour tous les Palermitains, à en juger les "interviews" conduites par le réalisateur avec sa manière métaphysique de poser des questions. Letizia est plutôt perplexe devant ce qui se présente comme une fête de village, voyant à quoi le souvenir de cette énorme tragédie a été réduit. Mais son engagement lui fait prendre ses distances par rapport au pessimisme cosmique de son ami réalisateur (qu’elle appelle "sceptique de merde"). La théorie hasardée par Maresco est que la mafia tire profit de ces manifestations anti-mafia.

Avec un sens du sarcasme contondant, Franco Maresco suit la préparation d’une fête de village dédiée à Falcone et Borsellino, dans le quartier mal famé de Zen, par Ciccio Mira, qui représente des chanteurs "néo-mélodiques" qu'il prête volontiers, pour les mariages et autres célébrations, aux parrains de la Cosa Nostra. C’est à une phrase qu'il prononce que le titre doit son titre. Poursuivi par Maresco, qui veut lui faire dire quelque chose contre la mafia, Ciccio Mira donne sa sentence, en regardant la caméra en face : "Jeunes gens, faites attention, parce que la mafia, ce n’est plus comme avant". L’ambiguïté tient à une réticence (lire : omerta) qui fait partie de l’ADN de nombreux citoyens du lieu, un mélange d'ignorance et de ressentiment face au monde politique. C’est sur cela que Franco Maresco veut impitoyablement faire la lumière. Quitte à se fâcher avec quelques "cas humains" comme Cristian Miscel, un jeune chanteur néo-mélodique de l’écurie Ciccio Mira qui ne peut plus chanter depuis sa sortie d'un coma.

Il y a une raison esthético-symbolique qui fait que le film passe au noir et blanc à chaque entrée en scène de Ciccio Mira : Cinico tv, l’œuvre géniale réalisée par Franco Maresco et Daniele Ciprì dans les années 1990 a constitué un point de fracture dans l’histoire de la télévision italienne. Après ce noir et blanc glaçant, et magnifique, rien n’a plus jamais été comme avant en matière d’enquête anthropologique sur le l’Italie du Sid et dans la description du phénomène humain dans sa nudité la plus totale. Ce nouveau film de Maresco renvoie le reflet de cette flamme, mais les choses changent. Peut-être que la vulgarité et la méchanceté sont en train de gagner la partie, et qu’il faut adapter ses moyens.

La mafia non è più quella di una volta a été produit par Ila Palma e Dream Film avec Tramp Lm. En Italie, le film sera distribué par Istituto Luce Cinecittà. Ses ventes internationales sont assurées par Fandango Sales.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.