email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

NIFFF 2019

Critique : Jesus Shows You the Way to the Highway

par 

- L'Español Miguel Llansó rend hommage à l'afro-futurismo du cinéma de Nollywood à travers une extraordinare satire de science-fiction contre le capitalisme et la peur de l'intelligence artificielle

Critique : Jesus Shows You the Way to the Highway

En 2035, la ville de Tallinn est devenue une grise mégalopole éclairée au néon que ne touche presque jamais la lumière du soleil. L'ancienne capitale estonienne, à présent contrôlée par l'intelligence artificielle (du superordinateur Psychobook) est attaquée par le virus informatique Union soviétique. Pour arrêter le créateur du virus, un homme baptisé le général Staline, la CIA confie la mission Operation Jungle à ses meilleurs agents : le lieutenant Palmer Eldritch et son compagnon DT Gagano. Sans aucune introduction qui décrive cet univers de science-fiction ou contextualise l'arrivée au pouvoir de l'intelligence artificielle, ou encore explique ce que suppose l'apparition de cette menace informatique pour les êtres humains, Miguel Llansó situe le commencement de son deuxième long-métrage, en compétition au 19e Neuchâtel International Fantastic Film Festival, en plein chaos. Fidèle à son style habituel, le réalisateur espagnol résidant en Estonie invite les intrépides spectateurs de Jesus Shows You the Way to the Highway [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Miguel Llansó
fiche film
]
à se lancer dans un gouffre narratif, sans parachute. Car dès les premiers moments de ce film délirant, l'action se déroule à l'épicentre d'une rocambolesque trame dystopique qui reste encore à découvrir.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le premier (Crumbs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) comme le deuxième film de Llansó sont des road movies futuristes qui démarrent après l'apparition d'un héros pratiquement anonyme (interprété, dans les deux cas, par l'iconique acteur éthiopien Daniel Tadesse Gagano) sur le point de s'embarquer dans une mission suicide. Dans le cas de Jesus Shows You the Way to the Highway (qui est aussi le premier film de Llansó réalisé en anglais), ladite mission commence dans une ville de Tallinn très similaire au Los Angeles de Blade Runner. De cette mégalopole, nous allons connaître le QG de la CIA, l'appartement de DT Gagano (Tadesse) et de sa femme Malin (Gerda-Annette Allikas), le cabaret où cette dernière travaille et le gymnase où elle fait du kickboxing tandis que son mari sauve le monde comme agent secret. Cependant, quand l'Operation Jungle devient incontrôlable et que l'esprit de Tadesse reste prisonnier d'un programme de réalité virtuelle représenté comme Matrix des soeurs Wachowski, le réalisateur resitue sa fiction dans une hypothétique Éthiopie du futur.

À travers cette délocalisation de la trame, Llansó révèle l'essence afro-futuriste qui caractérise son cinéma, en particulier ce film. Le réalisateur, scénariste et producteur madrilène de naissance se détache de la science-fiction traditionnelle dont les superhéros comme les méchants sont systématiquement interprétés par des acteurs caucasiens. Des oeuvres comme son premier film, Crumbs, celui dont nous parlons ici ou le court-métrage Chigger Ale, plus ancien, alors présenté en première mondiale à Locarno, ne défendent pas seulement l'extinction des préjugés racistes dans le genre fantastique : elles rendent aussi hommage à l'industrie de Nollywood, chargée de mettre le continent africain sur la carte du cinéma et de définir les attributs du héros afro.

Dans Jesus Shows You the Way to the Highway, Tadesse devient une sorte d'Ulysse qui lutte pour sortir du programme de réalité virtuelle qui a capturé son esprit pour revenir à Ithaque et retrouver la belle Pénélope. Cependant, tout le temps qu'il demeure dans ce lieu farfelu nommé Betta Etiopia, il va rencontrer des personnages de fiction appartement à l'iconographie des films de série B de Nollywood. Parmi eux se détache celui qui va vite devenir le pire ennemi de Tadesse : le premier ministre corrompu de Betta Etiopia, qui s'appelle Batfro (Solomon Tashe). Ainsi, pour sortir de Matrix et retrouver sa femme, Tadesse va devoir affronter ce Batman afro spécialiste du kung fu, accro au pouvoir et aux drogues, qui a noué un pacte secret avec le Général Staline.

Jesus Shows You the Way top the Highway a été produit par Lanzadera Films, Alasti Kino et la société éthiopienne BiraBiro Films.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.