email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

NIFFF 2019

Le NIFFF dévoile son programme, un surprenant mélange du meilleur du cinéma de genre

par 

- Du 5 au 13 juillet, le Festival de Neuchâtel va célébrer une 19e édition toute en diversité et en richesse créative

Le NIFFF dévoile son programme, un surprenant mélange du meilleur du cinéma de genre
Jesus Shows You The Way to The Highway de Miguel Llansó

Du 5 au 13 juillet, le Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) va célébrer la diversité et la richesse créative du cinéma de genre. Cette 19e édition s'annonce captivante, grâce à un programme varié et résolument peu consensuel qui va réjouir les fans les plus endurcis comme les simples curieux en quête d'émotions fortes.

Pour cette ambitieuse 19e édition, le NIFFF veut mettre en scène la diversité du cinéma de genre. Comme l'a dit Anaïs Emery, la directrice du festival, “notre mission est d'offrir une programmation qui offre un panorama des histoires imaginaires issues du monde entier. Nous voulons célébrer l'altérité et la vérité. Grâce à son caractère prospectif, le cinéma fantastique s'avère l'instrument narratif parfait pour explorer ces interrogations”.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les 16 films surprenants qui sont en lice pour le Prix H.R. Giger Narcisse sont un exemple parfait de l'incroyable dynamisme qui caractérise le cinéma fantastique actuel. Que ce soit à travers les oeuvres de réalisateurs confirmes ou de nouveaux talents, le cinéma fantastique continue d'intriguer. Du côté des talents européens émergents, on trouve en compétition internationale The Lodge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Veronika Franz et Severin Fala (Royaume-Uni/États-Unis), le film irlandais The Hole In The Ground [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Lee Cronin, Yves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benoît Forgeard
fiche film
]
du Français Benoît Forgeard, The Room [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Christian Volckman (France/Belgique/Luxembourg), Sons Of Denmark [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elliott Crosset Hove
interview : Ulaa Salim
fiche film
]
d'Ulaa Salim (Danemark), Jesus Shows You The Way to The Highway [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Miguel Llansó
fiche film
]
de Miguel Llansó (Éthiopie/Espagne/Estonie) et la coproduction suisse et française Les Particules [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Blaise Harrison
fiche film
]
, un teen movie par le jeune prodige Blaise Harrison. Il faut citer aussi les productions et coproductions européennes : Swallow [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de l'Américain Carlo Mirabella-Davis (États-Unis/France), un film intrigant sur des thématiques liées au patriarcat, His Master’s Voice [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de György Pálfi (Hongrie/Canada), la coproduction irlando-belge Extra Ordinary [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Mike Ahern et Enda Loughman, Come To Daddy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Ant Timpson (Nouvelle-Zélande/Canada/Irlande/États-Unis) et la satire sociale Bacurau [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kleber Mendonça Filho, Jul…
fiche film
]
de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (Brésil/France).

Comme chaque année, on attend avec impatience la section Films Of The Third Kind, véritable ode à la diversité du genre fantastique. Parmi les succulentes productions et coproductions européennes, on retrouve Dogs Don’t Wear Pants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : J.-P. Valkeapää
fiche film
]
du Finlandais Jukka-Pekka Valkeapää (Finlande/Lettonie), un film résolument bondage, le film français Les Fauves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Vincent Mariette, le titre suédois Swoon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Måns Mårlind et Björn Stein
fiche film
]
de Måns Mårlind et Björn Stein, le long-métrage hongrois X - The eXploited [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Károly Ujj Mészáros, la coproduction hispano-américaine Feedback [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pedro C. Alonso, Werewolf [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adrian Panek
fiche film
]
d'Adrian Panek (Pologne/Allemagne/Pays-Bas), la coproduction The Beach Bum [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du toujours surprenant Harmony Korine (Royaume-Uni/France/États-Unis/Suisse), le film italo-belge Romulus & Remus: The First King [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Matteo Rovere, Abou Leila [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Amin Sidi-Boumédiène (Algérie/France/Qatar) et Achoura [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Talal Selhami (France/Maroc).

Comme chaque année, un accent particulier sera mis sur le cinéma fantastique asiatique grâce à la section compétitive New Cinema From Asia. Les productions africaines seront aussi sur le devant de la scène grâce à la rétrospective Reflections Of Sub-saharan Africa.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.