email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX France

Le Prix Jean Vigo pour Stéphane Batut

par 

- Grâce à Vif-argent, le cinéaste s’inscrit au palmarès d’un prix valorisant l’originalité. Un Jean Vigo d'honneur a été décerné à Alain Cavalier

Le Prix Jean Vigo pour Stéphane Batut
(de gauche à droite) Claude Schmitz, Alain Cavalier et Stéphane Batut avec leurs Jean Vigo, et l'actrice Lætitia Dosch, qui leur a remis les prix (© Hervé Veronese/Centre Georges Pompidou)

Mettant l’accent sur l’indépendance d'esprit, l’originalité et la qualité d'un cinéaste, le 67e Prix Jean Vigo a été décerné à Stéphane Batut pour Vif-argent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé au programme de l’ACID lors du récent Festival de Cannes). Le réalisateur rejoint notamment au palmarès Jean-Luc Godard, Maurice Pialat, Alain Resnais, Claude Chabrol, Philippe Garrel, Olivier Assayas, Bruno Dumont, Laurent Cantet, Xavier Beauvois, Alain Guiraudie, Mathieu Amalric, et les vainqueurs ex-aequo de l'an dernier : Jean-Bernard Marlin et Yann Gonzalez.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Premier long métrage de fiction de Stéphane Batut, Vif-argent a été distingué par le jury du Jean Vigo "pour son audace poétique, son romantisme intemporel, sa croyance dans les pouvoirs du cinéma à transcender les frontières de la vie et de la mort". Écrit par le réalisateur, Christine Dory et Frédéric Videau, le scénario suit Juste qui erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnait. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ? Au casting se distinguent Thimotée Robart, Judith Chemla, Saadia Bentaïeb et Djolof Mbengue, tandis que la direction de la photographie a été assurée par Céline Bozon, Produit par Mélanie Gérin et Paul Rozenberg pour Zadig Films, le film sera distribué en France le 28 août par Les Films du Losange qui pilote aussi les ventes internationales.

Le prix Jean Vigo 2019 du court métrage a été attribué à Claude Schmitz pour Braquer Poitiers [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et "pour sa façon d'allier humour insolite et élégance formelle, esprit surréaliste et lumière impressionniste". Ce film de 59 mn a été produit par Annabelle Bouzom pour Les films de l’autre cougar, en coproduction avec Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains.

Enfin, un prix Jean Vigo d'honneur a été décerné à Alain Cavalier, qualifié par le jury de "filmeur libre, que l'étrange voyage loin des studios a mené au plus près de l'humain" et qui compte à son actif une trentaine de longs métrages depuis Le combat dans l’île en 1962 jusqu’au fascinant Etre vivant et le savoir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé hors compétition en Sélection Officielle le mois dernier à Cannes et qui est à l’affiche des salles françaises depuis le 5 juin).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.