email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Pologne

La crème des directeurs de la photographie à Camerimage

par 

- Du 12 au 19 novembre, l'événement organisé à Bydgoszcz propose dix sections compétitives dont la plus fameuse décernera le Golden Frog Award

La crème des directeurs de la photographie à Camerimage
Afterimage d'Andrzej Wajda

C'est une double projection qui a ouvert samedi dernier à Bydgoszcz la 19e édition du festival Camerimage (du 12 au 19 novembre 2016) puisque Afterimage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Zofia Wichlacz
fiche film
]
, le dernier film du regretté maestro polonais Andrzej Wajda, a été accompagné par La La Land du jeune Américain Damien Chazelle. Jouissant d’une renommée internationale en tant que grande fête des directeurs de la photographie, la manifestation est également un rendez-vous incontournable pour les réalisateurs, acteurs, scénaristes, producteurs, techniciens et étudiants en cinéma. Ces derniers sont d'ailleurs présents en aussi grand nombre (600 issus  de plus de 100 écoles du monde entier) que les directeurs de la photographie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les deux titres présentés en ouverture figurent parmi les 13 films prétendants au Golden Frog Award qui récompense le meilleur duo réalisateur - directeur de la photographie. Deux productions ou coproductions polonaises sont en lice : Afterimage (directeur de la photographie : Pawel Edelman) et Marie Curie [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Marie Noëlle
fiche film
]
de Marie Noëlle (photographie : Michal Englert). Sont également en vitrine Quelques minutes après minuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Juan Antonio Bayona
fiche film
]
de l’Espagnol Juan Antonio Bayona (Oscar Faura) et les productions et coproductions européennes Oscuro animal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Felipe Guerrero (Fernando Lockett), Remember [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Atom Egoyan (Paul Sarossy), Lion [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Garth Davis (Greig Fraser) et Snowden [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Oliver Stone
fiche film
]
d’Oliver Stone (Anthony Dod Mantle). A signaler aussi Past Life de l'Israélien Avi Nesher (Michel Abramowicz) et les longs métrages non-européens Arrival de Denis Villeneuve, Blood and Glory de Sean Else, Tu ne tueras point de Mel Gibson, Moonlight de Barry Jenkins et Tanna du duo Martin Butler - Bentley Dean).

Le festival comprend au total dix sections compétitives dont l’une des plus intéressantes est sans doute celle des directeurs de la photographie débutants qui inclut notamment Aloys [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tobias Nölle
fiche film
]
du Suisse Tobias Nölle (Simon Guy Fässler), Codename Holec [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Autrichien Franz Novotny (Robert Oberrainer), Agony [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote d'origine paraguayenne David Clay Diaz (Julian Krubasik), My Angel du Belge Harry Cleven (Juliette Van Dormael) et Playground [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bartosz M. Kowalski
fiche film
]
du Polonais Bartosz Maciej Kowalski (Mateusz Skalski). 

A noter que l'identité des lauréats des prix spéciaux a déjà été révélée, avec le Golden Frog Award du meilleur réalisateur pour Michael Apted, le prix du meilleur duo réalisateur-directeur de la photographie pour Atom Egoyan et Paul Sarossy, et celui du meilleur documentariste pour Jay Rosenblatt. Enfin, la récompense saluant pour l’ensemble d'une carrière ira à Michael Chapman, célèbre entre autres pour son travail avec Martin Scorsese.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.