email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Italie

Benvenuti al sud, un remake des Ch'tis plus "vrai" que l'original

par 

Benvenuti al sud, un remake des Ch'tis plus "vrai" que l'original

"Pourquoi n'avons-nous pas eu l'idée en premier ?" : comme Claudio Bisio, beaucoup d'Italiens se sont posé la question en voyant Bienvenus chez les Ch'tis [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Dany Boon. Medusa Film s'est demandé la même chose. Après avoir lancé le film-phénomène français sur les écrans transalpins (pour 4 millions d'euros au box-office), la société italienne a décidé, avec Cattleya, de jouer la carte de remake, car qui mieux que les Italiens sait ce que représentent les clivages (géographiques, culturels, linguistiques...) nord/sud ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ces questions sont si familières pour nos voisins ritals que, comme le dit le producteur Riccardo Tozzi, "notre film continue à me sembler l'original et l'original français un remake qui force un peu le trait". Dans Benvenuti al sud, il s'agit de nouveau d'un cadre des postes (Bisio) qui, pour être muté dans un lieu plus "prestigieux", fait semblant d'être handicapé mais se fait prendre et au lieu d'aller à Milan comme il le souhaitait, se trouve envoyé, en guise de punition, au Sud. "Bologne ?", demande-t-il. Que nenni : bien plus au sud, en dessous de Naples, à Cilento.

Le spectateur, en voyant la petite ville de bord de mer où se retrouve le héros, voudrait bien être à sa place, mais pour ce "mangeur de polenta" du Nord, qui a laissé sa femme (Angela Finocchiaro) et son fils dans les brumes lombardes, c'est un cauchemar. Bien sûr, il va ensuite se reprendre, grâce à l'humanité des nouveaux employés qui l'entourent, à commencer par Mattia (Alessandro Siani), affligé d'un terrible complexe d'Oedipe qui ne peut être guéri que par l'amour de sa collègue Maria (la très belle Valentina Lodovini).

Pour son réalisateur Luca Miniero, Benvenuti al sud "représentait un défi : il fallait chercher l'originalité non pas dans le récit, mais dans l'âme du film". Le récit suit de fait assez fidèlement celui du film de Boon, qui lui a donné sa bénédiction et y fait d'ailleurs une très amusante apparition (le film sera en outre distribué en France). Cette production de Medusa Film et Cattleya coproduite par la société allemande Constantin Film sort sur les écrans italiens le 1er octobre sur plus de 500 copies. Si le succès de Benvenuti al sud est à la hauteur des attentes, une suite se prépare déjà qui s'intitulerait Benvenuti al nord.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy