email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Cannes Première

Eva Husson • Réalisatrice de Mothering Sunday

"Le sexe, c’est compris dedans, mais la nudité, c’est politique"

par 

- CANNES 2021 : La réalisatrice française parle à Cineuropa de ce film britannique en costumes avec un angle moderne

Eva Husson • Réalisatrice de Mothering Sunday
(© Philippe Quaisse)

La réalisatrice Éva Husson a tourné l’adaptation par la scénariste Alice Birch du roman de Graham Swift. Elle explore une histoire d’amour secrète dans la période de l’entre-deux-guerres, mais également la façon dont on se remémore cette histoire des années plus tard. Mothering Sunday [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eva Husson
fiche film
]
a été projeté dans la section Cannes Première de la 74e édition du Festival de Cannes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Cineuropa : Comment avez-vous découvert Mothering Sunday ?
Eva Husson : Mon agent m’a envoyé le roman et il a ajouté "un scénario est en cours d’écriture, tu devrais lire le bouquin, histoire de voir si ça t’intéresse. " J’ai été ébahie par la sensibilité du roman, ce qu’il dit du monde, ce qu’être humain signifie et à quel point il est difficile de survivre à la vie. En fait, c’est du boulot. Et personne n’est épargné, nous traversons tous ces moments de désespoir. Explorer le tourment est une bonne chose, mais s’intéresser à ce qui rend la vie gaie aussi. À la fin du livre, j’étais en larmes, et je ne comprenais pas pourquoi. Jusqu’à ce que je réalise que ça avait ouvert en moi une perspective et je voulais faire la même chose chez les autres, ce qui est une des raisons pour lesquelles je suis réalisatrice.

L’esthétique du film est très contemporaine. C’est une vision très moderne des années 1920. Pourquoi avoir fait ce choix ?
Ce qui est amusant, c’est que j’évite toujours les références cinématographiques quand je travaille parce que je trouve que c’est un piège pour un réalisateur. Nous sommes arrivés à un stade de l’histoire du cinéma où de nombreux réalisateurs merveilleux nous ont précédés. Il est très difficile de ne pas être influencé par ces maîtres du cinéma. Je sais que leur influence est là, quelque part en moi. Ils font partie de ma construction en tant que réalisatrice. Donc un retour aux sources était une manière de rafraîchir le film, revenir aux années 1920 et se rappeler quel était le cadre de références. Le cadre, c’était la peinture, raison pour laquelle j’ai choisi le format 1,66, qui était celui qui se rapprochait le plus des tableaux. J’ai cadré un grand nombre de scènes comme des tableaux. Dans la peinture classique, on utilise beaucoup le vide.

À quel point la nudité était-elle importante dans ce film ?
Dans le livre et dans le film, je pense qu’ils sont nus l’un pour l’autre, métaphoriquement et littéralement. Paul et Jane ont un espace à eux, à l’abri des regards, où ils peuvent veiller l’un sur l’autre.

Mais c’est un amour secret, donc cet espace est-il limité ?
Je sais également que l’amour peut être écrasé par les contraintes liées aux classes sociales et les oppressions systémiques dont nous sommes le résultat ou les victimes. Lui est victime du fait qu’on ne lui a jamais appris à accéder à ses émotions, mais elle lui ouvre cette porte. Elle est sa seule échappatoire. Elle n’a peut-être pas l’argent, mais elle a le cerveau et le corps est l’extension du cerveau. Si vous regardez le film, la nudité et le sexe ne sont pas liés en matière de temps. C’est très court. Vos pensez voir beaucoup de sexe, mais c’est le contexte. Il s’agit en fait d’intimité. Je crois savoir que l’on passe beaucoup de temps nu à apprendre à être à l’aise avec l’autre. C’est incroyable d’éviter la sexualisation de la nudité. Le sexe, c’est compris dedans, mais la nudité, c’est politique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Karine Breysse)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi

Privacy Policy