email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

France

Guillaume Calop • Co-fondateur et co-directeur de FestiCiné

“FestiCiné traite tous les aspects des films dans les festivals, de l'inscription à la protection contre le trafic illégal de copies”

par 

- Un des co-fondateurs de FestiCiné décrypte le seul logiciel de gestion conçu et développé par des organisateurs de festivals, actuellement utilisé par plus de 60 événements en Europe et ailleurs

Guillaume Calop • Co-fondateur et co-directeur de FestiCiné

FestiCiné est le seul logiciel de gestion conçu et développé par des organisateurs de festivals, et il a initialement été créé par Pierre-Emmanuel Fleurantin, Jérémy Zelnik et Guillaume Calop pour organiser le Festival des Arcs. Près de cinq ans plus tard, la plateforme est désormais utilisée par plus de 60 festivals de cinéma, d'Europe et d'ailleurs, et compte plus de 1000 utilisateurs, 50 000 créations d'accréditations et 23 000 films présentés. Guillaume Calop, co-directeur et co-fondateur de FestiCiné, nous donne une vision d'ensemble de la plateforme, de ses avantages et de la façon dont la pandémie a modifié le paysage des événements liés au cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Cineuropa : Pourriez-vous nous faire une présentation générale de FestiCiné ?
Guillaume Calop
: Festiciné est un logiciel en ligne conçu pour gérer tous les aspects de l'organisation d'un festival et/ou d'un marché. Premièrement, c'est un outil collaboratif avec des bases de données partagées de contacts, de listes de tâches, etc. Ensuite, il permet de traiter tous les aspects du parcours des films en festival, du formulaire d'inscription et du comité de sélection à la programmation et à la protection contre le trafic de copies. Il aide également à s'occuper des personnes accréditées en générant un bureau d'accueil où les participants peuvent s'enregistrer, acheter des accréditations et accéder à d'autres prestations (nuits à l'hôtel, repas et conférences), ainsi que vérifier leur emploi du temps personnel pour le festival, leur transport ou leur hébergement. De plus, nous avons ajouté un outil de gestion des bénévoles, la possibilité de générer le site web du festival grâce à un CMS qui prend les données directement dans votre base de données (y compris les films et le programme), un module de comptabilité ainsi qu'un module avancé de billetterie. Enfin, nous proposons un module très sophistiqué pour les événements professionnels qui peut lancer des appels à projets et organiser des rendez-vous individuels, et offre des outils de communication et de rencontre à tous les participants.

Avez-vous remarqué une augmentation de la demande pendant cette période de pandémie ?
Bien que la pandémie soit une tragédie pour de nombreux festivals (beaucoup d'annulations et de chutes des budgets se sont produites), nous avons accueilli de nouveaux clients qui ont compris la nécessité d'un tel outil, y compris sur le long terme. FestiCiné permet un télétravail efficace et aide à réorganiser facilement un festival dans un format numérique ou hybride. Nous avons noué des partenariats avec les principaux acteurs dans le champ de la numérisation (à savoir Zoom pour les réunions et les conférences en ligne et Festival Scope/Shift72) pour déplacer le catalogue de films vers ce qui est considéré comme la meilleure plateforme de projection numérique pour les festivals de cinéma. Nous avons aussi un partenariat déjà existant avec Cinando, et nous sommes toujours ouverts à de nouvelles collaborations !

Quels sont les principaux avantages de FestiCiné ?
Nous connaissons tous le désordre causé par l'envoi de divers documents par email, et lorsque différentes personnes travaillent dans différents domaines, la dispersion d'énergie est énorme. FestiCiné a une approche différente, car il a été conçu dès le départ par et pour le Festival des Arcs. C'est un avantage majeur sur nos concurrents, car nous connaissons en profondeur les besoins d'un festival, et nous savons comment l'équipe d'un festival se sert d'un tel outil. C'est pour cela que nous l'avons rendu aussi simple d'utilisation que possible, pour que tous les membres de l'équipe puissent s'en servir, pas seulement quelques experts spécialisés qui ont dû être formés pour cela. Nous l'avons également rendu réactif, parce que quand on voyage ou qu'on court dans tous les sens pendant le festival, on n'est pas devant l'ordinateur. Et nous écoutons attentivement nos clients, car chaque festival est différent et cela permet à nos développeurs de constamment améliorer l'outil en lui ajoutant des fonctionnalités nouvelles et adaptées.

Quelles sont les prochaines étapes pour améliorer encore l'expérience offerte par FestiCiné ?
Nous avons conçu "Register 2.0", un outil de front-office destinés aux participants professionnels au Festival des Arcs et à Sundance. Nous avons ajouté une option qui leur permet de communiquer et réserver des réunions : FestiCiné calcule les créneaux disponibles parmi les participants, en prenant en compte leur emploi du temps de festival et personnel. Ces nouvelles fonctionnalités seront proposées à tous nos clients, ainsi qu'aux nouveaux clients disposant d'une forte expérience dans le secteur. Nous sommes également en train d'optimiser nos système de billetterie. Après le début de la pandémie, le Festival du film francophone d'Angoulême a été la première manifestation à avoir lieu en France en 2020, fin août, et elle a nécessité des adaptations spécifiques pour organiser une billetterie 100% en ligne, conformément aux réglementations gouvernementales. Ça a été un vrai succès. Nous sommes en train d'optimiser le système pour d'autres festivals avec leurs besoins et contextes réglementaires propres.

Pensez-vous que les plateformes numériques vont garder la place qu'ils viennent de conquérir, même après la pandémie ?
Nous pensons que dès qu'un retour aux projections "normales" sera possible, les projections numériques pour le public n'auront plus lieu d'être, sauf peut-être pour quelques programmes particuliers, mais cette période nous a permis à tous de nous rendre compte de certaines choses : il est possible, pour les professionnels, de regarder des films ou de se rencontrer à distance. Ce n'est pas aussi vivant que d'être sur place avec ses pairs, mais cela peut parfois être efficace, particulièrement dans notre domaine, où de nombreuses personnes se soucient de leur responsabilité par rapport à l'impact des déplacements sur le réchauffement climatique. Quoi qu'il en soit, il sera probablement utile d'organiser des évènements hybrides : chaque festival décidera de ses propres règles, et il sera certainement plus sûr de déplacer votre événement vers une version numérique si la nécessité soudaine de le faire se présente. Enfin, en ce qui concerne les outils comme FestiCiné, la possibilité de collaborer à distance avec son équipe a été accélérée par la pandémie, mais c'est un procédé qui ne va plus disparaître, et qui va peut-être même se développer davantage à l'avenir, pour nombre d'entre nous.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Alexandre Rousset)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi

Privacy Policy