email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Cartoon 2022 - Cartoon Next

Dossier industrie: Animation

À Cartoon Next, Céleste Surugue dévoile le secret de la success story des Astérix

par 

Le DG des Éditions Albert René a parlé du développement de cette série de films et de la manière dont elle est devenue une des plus populaires dans le monde

À Cartoon Next, Céleste Surugue dévoile le secret de la success story des Astérix
Le DG des Éditions Albert René, Céleste Surugue

Au cours de la deuxième journée du rendez-vous Cartoon Next à Marseille (12-15 avril), Céleste Surugue, directeur général des Éditions Albert René, a tenu une présentation de 45 minutes intitulée "Le prochain chapitre de la saga patrimoniale Astérix".

Surugue a partagé certains des secrets de la success story d'Astérix, qui dure depuis plus de 60 ans, depuis ses débuts en 1959, date de la première apparition du personnage dans le magazine Pilote. Il a souligné qu'Alberto Aleandro Uderzo et René Goscinnypartageaient "une amitié, le plaisir et l'amusement à travailler ensemble, et la même vision artistique". Ils ont décidé de faire quelque chose de plus ambitieux et d’arrêter de considérer les enfants comme des esprits naïfs pour les traiter comme des adultes. Ils ont dessiné et écrit des histoires complexes avec de nombreux niveaux de lecture incluant des éléments de comédie slapstick, un humour insolent riche en calembours et caricatures, des références historiques, créant "un monde de conte de fées pour se moquer de la société moderne" et promouvant des valeurs comme l’amitié, la liberté et la protection de l’environnement.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’idée était de trouver un sujet ayant un lien fort avec la culture française et en considérant l’Histoire du pays, ils ont fini par choisir sa première défaite, à savoir l'invasion de la Gaule par les Romains.

"Cette défaite est cependant devenu un énorme succès. En 1961, le premier album des aventures d'Astérix s’est vendu à 6000 exemplaires. En 1967, la saga a vendu 1 million d’albums. Un nouvel album est maintenant publié tous les deux ans à 5 millions d'exemplaires, pour un lectorat estimé à 20 millions", a expliqué Surugue. À ce jour, Astérix a vendu en tout 385 millions d'albums partout dans le monde et il a été traduit dans 111 langues et dialectes, ce qui en fait la BD la plus traduite au monde.

Uderzo et Goscinny ont créé "un univers aventureux et drôle empreint de valeurs positives" qui se situe à 50 ans avant Jésus-Christ, quand la Gaule était entièrement occupée par les Romains, à l’exception d’un petit village peuplé d'irréductibles Gaulois qui résiste encore et toujours à l'envahisseur.

La saga a coopéré avec environ 360 marques à la mode et vendu environ 1000 licences – notamment une toute récente à Playmobil pour une nouvelle ligne de jouets. Depuis 1989, Astérix a aussi son parc d’attractions, qui accueille autour de 2,5 millions de visiteurs par an.

La saga comprend aussi dix films animés, qui ont fait plus de 53 millions d'entrées en tout dans le monde. Le lancement, en 1974, des Studios Idéfix et l'ouverture de Studio 58 en 2016 faisaient partie des étapes nécessaires pour faire d'Astérix une production "100 % gauloise". Il a été estimé que c'était la meilleure solution pour contrôler le processus créatif de A à Z et employer du personnel français.

Après cinq ans de brainstorming, en 2021, l’équipe a lancé une série de 52 épisodes de 11 minutes, Idéfix et les Irréductibles, qui s'inspire des BD originelles mais se passe avant, en 52 avant Jésus-Christ, et s'intéresse à Idéfix deux ans avant sa rencontre avec Obélix.

"C’est un univers nouveau, respectueux du travail original des créateurs. [...] Nous voulions retrouver le même mélange d’aventures et d’humour qui a rendu si populaire les bandes dessinées de Goscinny et Uderzo, avec des jeux de mots et des gags, le tout parsemé d’une touche de magie. Nous avons imaginé des personnages forts et amusants qui résistent aux envahisseurs comme dans les albums, sauf qu'à ce stade, l’action se passe à Lutèce. La série est drôle, pédagogique et ancrée dans un univers que les parents connaissent, offrant ainsi de vrais moments de partage en famille", a ajouté Surugue.

L’année dernière, la série a été diffusée en France et en Allemagne. Elle va arriver sur les chaînes européennes VRT, NRK, TVP, Télévision tchèque, DRAMA et RTP dans le courant de l’année.

L’aventure va continuer en 2024, avec une nouvelle série animée tirée de l’album Le Combat des chefs, a annoncé Surugue. La série, réalisée par Alain Chabat et produite par Alain Goldman, sera accompagnée de nouveau par de vastes opérations de ventes de licences et d'édition.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy