email print share on facebook share on twitter share on google+

LOCARNO 2018 Piazza Grande / Cinéastes du présent / Signs of Life / Hors-compétition

La Piazza Grande de Locarno privilégie la liberté et la légèreté des comédies

par 

- L'Europe est bien représentée dans les sections parallèles du Festival de Locarno. La France, l'Italie et la Suisse auront leurs soirées sur la Piazza Grande

La Piazza Grande de Locarno privilégie la liberté et la légèreté des comédies
I Feel Good de Benoît Delépine et Gustave Kervern

Bien qu'à l'occasion de la 71e édition du Festival de Locarno (lire sur la Compétition Internationale ici), les films américains aient été invités en nombre sur la Piazza Grande (on ne peut pas ne pas citer BlacKkKlansman de Spike Lee et Blaze d'Ethan Hawke), l'honneur d'ouvrir et de clôturer le programme reviendra à la France.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les Beaux Esprits de Vianney Lebasque, qui sera projeté juste après Liberty de l'Américain Leo McCarey, donnera la coup d'envoi d'un programme Piazza Grande “plus léger et plus libre", pour reprendre les mots du directeur artistique du festival, Carlo Chatrian. En cohérence avec cette description, la section sera clôturée par l'irrévérencieuse comédie I Feel Good [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Benoît Delépine et Gustave Kervern, avec Jean Dujardin dans le rôle d'un irrésistible escroc. Cette projection sera suivie par l'avant-première de la série Coincoin et les z’inhumains par Bruno Dumont, lauréat cette année du Léopard d'honneur – une avant-première absolue pour la Grand Place, qui n'a jamais projeté de série, et peut-être est-ce le signe d'une évolution désormais impossible à arrêter. Le troisième film hexagonal de la Piazza Grande sera L’Ordre des médecins, un premier long-métrage par David Roux où un jeune médecin interprété par Jérémie Renier (aux côtés de la comédienne suisse Marthe Keller) est en prise à une séries de doutes existentiels. 

Les autres films européens qui seront projetés à ciel ouvert sont Le Vent tourne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, premier film en français de l'Helvète Bettina Oberli, et la coproduction italo-suisse L’Ospite [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Duccio Chiarini. Ces deux titres parlent de couples modernes confrontés au présent et à la nécessité de prendre des décisions parfois très inconfortables. Denis Rabaglia présentera la coproduction entre l'Italie et la Suisse My Beloved Enemy, avec Diego Abatantuono et Sandra Milo. Deux films ont pour personnage un psychothérapeute : Ruben Brandt, Collector [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Hongrois Milorad Krstic, sur l'étrange et incroyable histoire de Ruben Brandt, un psy qui est devenu un des criminels les plus recherchés au monde, et la comédie Was uns nicht umbringt de l'Allemande Sandra Nettelbeck.

Dans la section Cinéastes du présent, qui réunit 16 films dont 9 (co)productions européennes, on trouve notamment le premier long-métrage Ceux qui travaillent du très jeune Genevois Antoine Russbach (Belgique/Suisse), Closing Time de l'également toute jeune Suisse Nicole Vögele (Suisse/Allemagne), Sophia Antipolis du Français Virgil Vernier, sorte de méditation cinématographique dans le chaos de Taipei, et deux autres premiers films : Hier du Hongrois Bálint Kenyeres et Trote de l'Espagnol Xacio Baño.

Signs of Life, la section dédiée aux nouvelles formes de narration, accueillera encore une fois des cinéastes aguerris (notamment Eugène Green, avec Como Fernando Pessoa salvou Portugal) ainsi que de jeunes promesses.

Une pléthore de films européens seront projetés hors-compétition (huit titres sur onze), notamment les oeuvres suisses Amur senza fin de Christoph Staub et Insulare de Stéphane Goël, ou encore le long-métrage italien Ora e sempre riprendiamoci la vita de Silvano Agostini, un travail constitué d'images recueillies par le réalisateur entre 1968 et 1978 qui montre des figures emblématiques comme Bernardo Bertolucci et Dario Fo.

Enfin, la section parallèle de la Semaine de la Critique a aussi annoncé sa sélection.

Les films sélectionnés :

Piazza Grande

BlacKkKlansmanSpike Lee (États-Unis)
BlazeEthan Hawke (États-Unis)
Coincoin et les z’inhumainsBruno Dumont (France)
I Feel Good [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Benoît Delépine et Gustave Kervern (France)
Le Vent tourne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Bettina Oberli (Suisse/France)
Les Beaux EspritsVianney Lebasque (France)
LibertyLeo McCarey (États-Unis) (court-métrage)
L’Ordre des médecinsDavid Roux (France)
L’Ospite [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Duccio Chiarini (Italie/Suisse/France)
Maynila sa kuko ng liwanagLino Brocka (Philippines)
Les Oiseaux de passage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 – Cristina Gallego, Ciro Guerra (Colombie/Danemark/Mexique)
Ruben Brandt, Collector [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Milorad Krstic (Hongrie)
Se7enDavid Fincher (États-Unis)
SearchingAnnesh Chaganty (États-Unis)
The Equalizer 2Antoine Fuqua (États-Unis)
My Beloved EnemyDenis Rabaglia (Italie/Suisse)
Was uns nicht umbringtSandra Nettelbeck (Allemagne)

Cinéastes du présent

All GoodEva Trobisch (Allemagne)
Ceux qui travaillentAntoine Russbach (Suisse/Belgique)
ChaosSara Fattahi (Autriche/Syrie/Liban/Qatar)
Closing TimeNicole Vögele (Suisse/Allemagne)
Familia sumergidaMaria Alché (Argentine/Brésil/Allemagne/Norvège)
FaustoAndrea Bussmann (Mexique/Canada)
The DriveYona Rozenkier (Israël)
Suburban BirdsQiu Sheng (Chine)
L’ÉpoqueMatthieu Bareyre (France)
LikemebackLeonardo Guerra Seragnoli (Italie/Croatie)
Dead Horse Nebula - Tarık Aktaş (Turquie)
We Are Thankful Joshua Magor (Afrique du Sud/Royaume-Uni)
Sophia AntipolisVirgil Vernier (France)
HierBàlint Kenyeres (Hongrie/Allemagne/France/Pays-Bas/Maroc/Suède)
Long Way HomeAndré Novais Oliveira (Brésil)
TroteXacio Baño (Espagne/Lituanie) 

Signs of Life 

A Room With a Coconut ViewTulapop Saenjaroen (Thaïlande) (court-métrage)
Communion Los AngelesAdam R. Levin et Peter Bo Rappmund (États-Unis)
Como Fernando Pessoa salvou PortugalEugène Green (Portugal/France/Belgique) (court-métrage)
DulcineaLuca Ferri (Italie)
GulyabaniGürcan Keltek (Pays-Bas/Turquie) (moyen-métrage)
The Fragile HouseLin Zi (Chine)
Men in the WallaHu Bo (Chine) (court-métrage)
La casa de Julio IglesiasNatalia Marín (Espagne) (court-métrage)
Le discours d’acceptation glorieux de Nicolas ChauvinBenjamin Crotty (France) (court-métrage)
Sedução da carneJúlio Bressane (Brésil)
Sobre tudo sobre nadaDídio Pestana (Portugal)
The Grand BizarreJodie Mack (États-Unis)
Erased, Ascent of the InvisibleGhassan Halwani (Liban)
Veslemoy’s SongSofia Bohdanowicz (Canada) (court-métrage) 

Hors-compétition

Amur senza finChristophe Schaub (Suisse)
De chaque instantNicolas Philibert (France/Japon)
InsulaireStéphane Goël (Suisse)
Mudar la pielAna Schulz, Cristóbal Fernández (Espagne)
My home, in Libya – Martina Melilli (Italie)
Narcissister Organ PlayerNarcissister (États-Unis)
Ora e sempre riprendiamoci la vitaSilvano Agosti (Italie)
Acid Forest – Rugilé Barzdžiukaitė (Lituanie)
Sembra mio figlioCostanza Quatriglio (Italie/Croatie/Belgique)
The SentenceRudy Valdez (États-Unis)
Walking on WaterAndrey Paounov (États-Unis/Italie)

Semaine de la Critique

The Apollo of Gaza - Nicolas Wadimoff (Suisse/Canada)
The Time of Forests - François-Xavier Drouet (France)
#Female Pleasure - Barbara Miller (Suisse/Allemagne)
Days of Madness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Damian Nenadic (Croatie/Slovénie)
Easy Lessons - Dorottya Zurbó (Hongrie)
Women with Gunpowder Earrings - Reza Farahmand (Iran)
Tara's Footprint - Georgina Barreiro (Argentine)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.