email print share on facebook share on twitter share on google+

DIAGONALE 2018

Diagonale prépare un beau buffet de films autrichiens

par 

- La 21e édition dy festival, un des événements cinématographiques les plus importants d'Autriche, va se tenir à Graz du 13 au 18 mars, avec un programme très riche

Diagonale prépare un beau buffet de films autrichiens
Murer – Anatomie eines Prozesses de Christian Frosch

Le festival Diagonale, qui présente chaque année une sélection de films illustrant les différentes formes d'expression artistique des réalisateurs autrichiens et couvre tous les genres, formats et durées, est prêt pour sa 21e édition, qui va se tenir à Graz du 13 au 18 mars, sous la co-direction de Sebastian Höglinger et Peter Schernhuber. Tous les films du programme principal, qui se situent "quelque part entre le mysticisme surréaliste et le réalisme sans compromis", précisent les organisateurs, feront à Graz leur avant-première mondiale ou autrichienne. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La compétition réunit 103 films choisis parmi 500 candidats. En tout, Diagonale va présenter 167 films en 142 séances. 81 des titres en compétition sont des avant-premières, dont 47 des avant-premières mondiales. L'ouverture sera marquée par l'avant-première mondiale du thriller judiciaire austro-luxembourgeois Murer – Anatomie eines Prozesses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Christian Frosch, sur le cas du politicien de Styrie et agriculteur à grande échelle Franz Murer, connu de 1941 à 1943 comme le "Boucher de Vilnius" pour avoir pris part au massacre de juifs dans ce qui est aujourd'hui la capitale lituanienne.

On note aussi la présence, parmi les longs-métrages de fiction, de favoris des festivals comme Western [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Dornbach
interview : Valeska Grisebach
interview : Valeska Grisebach
fiche film
]
de Valeska GrisebachTehran Taboo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ali Soozandeh
fiche film
]
d'Ali Soozandeh, Mademoiselle Paradis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Barbara Albert
fiche film
]
de Barbara Albert, Life Guidance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruth Mader
fiche film
]
de Ruth Mader, Happy End [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Michael Haneke
fiche film
]
de Michael Haneke, dévoilé en compétition au dernier Festival de Cannes, la mise en abyme Looking for Oum Kulthum [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Shirin Neshat
fiche film
]
de Shirin Neshat et L’Animale [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Katharina Mückstein, récemment projeté au Panorama de Berlin.

La sélection documentaires est tout aussi attrayante, avec des titres comme The Waldheim Waltz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruth Beckermann
fiche film
]
de Ruth Beckermann (Prix du meilleur documentaire de la section Forum au tout récent Festival de Berlin), Anomalie de Richard Wilhelmer, Gwendolyn [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Ruth Kaaserer (présenté l'année dernière à la Viennale et à DOK Leipzig), I’m a Bad Guy de Susanne Freund et Weapon of Choice [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, où Fritz Ofner et Eva Hausberger enquêtent sur le mythe et l'histoire d'un objet d'invention autrichienne devenu un best-seller aux États-Unis : le Glock. 

La société de distribution Filmladen, qui fête ses 40 ans, va faire l'objet d'un gros plan. Diagonale va revenir sur les débuts de l'enseigne, sous forme de consortium réunissant quatre grandes figures de l'industrie du film autrichienne : ses membres-fondateurs Josef Aichholzer, Ruth Beckermann et Franz Grafl, plus Michael Stejskal qui les a rejoints peu après. 

Au-delà du riche programme de projections, le festival va proposer des ateliers, discussions, installations, expositions, projets de formation et activités pour étudiants. Diagonale met nettement l'accent sur le dialogue autour du cinéma autrichien, notamment à travers des rencontres entre les réalisateurs et le public après les films.

Enfin, le Grand Prix Diagonale de l'interprétation récompensera pour sa carrière, qui a apporté beaucoup au cinéma autrichien, la comédienne de 86 ans Ingrid Burkhard.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.