email print share on facebook share on twitter share on google+

BERLIN 2018 Marché / France

Quatre titres sélectionnés à Berlin pour Wide House

par 

- La société française vendra notamment Premières solitudes de Claire Simon et The Waldheim Waltz de Ruth Beckermann en vitrine au Forum

Quatre titres sélectionnés à Berlin pour Wide House
Premières solitudes de Claire Simon

Dans les starting-blocks pour l’European Film Market qui lui avait si bien réussi l’an passé avec I Am Not Your Negro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, la société française de ventes internationales Wide House, spécialisée dans le documentaire et dirigée par Anaïs Clanet, aura de nouveau l’opportunité d’y faire de bonnes affaires puisque son line-up inclut quatre films retenus dans les différents sections du 68e Festival de Berlin (du 15 au 25 février 2018).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En tête de file brille Premières solitudes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claire Simon
fiche film
]
 de Claire Simon qui fera sa première mondiale au Forum (avec aussi une présentation au programme Generation 14Plus). Il s’agit du 12e long de la cinéaste et de son 8e documentaire après entre autres Le Concours [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 (meilleur documentaire sur le cinéma en 2016 à Venise), Le bois dont les rêves sont faits [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 et Géographie humaine [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
 (hors compétition à Locarno en 2015 et 2013) ou encore Mimi [+lire aussi :
interview : Claire Simon
fiche film
]
(Forum de la Berlinale 2003). En fiction, la réalisatrice a également eu les faveurs de Cannes (Sinon, oui en 1997 à Cinémas en France, Ça brûle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 et Les Bureaux de Dieu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 à Quinzaine des réalisateurs 2006 et 2008) et de Locarno (Gare du Nord [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
 en compétition en 2013). "Je suis très fière de travailler de nouveau avec Claire, l’une des meilleures cinéastes féminines françaises contemporaines et qui est injustement sous-estimée selon moi" souligne Anaïs Clanet. 

Véritable ode à la jeunesse, Premières solitudes fait le portrait d’un âge de la vie : 16/18 ans. A cet âge-là, si on a de la chance, on est au lycée. Ici, on est à Ivry et on discute entre les cours, même parfois pendant les cours. Assis dans le couloir ou dehors sur un banc ou sur le parapet avec vue sur la ville. Les jeunes gens dialoguent à deux ou à trois et ils découvrent leurs histoires respectives, celles dont ils héritent, de la famille, et ils parlent de leurs passions et de leurs solitudes. A cet âge-là, chacun voit le moment où il faudra quitter la famille, quand elle existe… Et la fuir encore plus quand elle est toute cassée. Être seul, c’est bien et c’est mal. On cherche, on en discute… Premières solitudes a été piloté par Sophie Dulac Productions qui assurera aussi la distribution en France.

Wide House négociera également pour un autre titre qui fera sa première mondiale au Forum : The Waldheim Waltz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruth Beckermann
fiche film
]
 de l’Autrichienne Ruth Beckermann (appréciée dans cette même section berlinoise en 2016 avec The Dreamed Ones [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). La réalisatrice-productrice se penche cette fois sur les mensonges et la vérité entourant l’ascension politique de Kurt Waldheim qui fut secrétaire général des Nations unies, puis président de l’Autriche en dépit d’un lourd passé. 

Le line-up inclut aussi A Journey to the Fumigated Towns du célèbre Fernando Solanas (qui sera dévoilé au programme Berlinale Special) qui a enquêté sur les conséquences du modèle agricole argentin (soja, OGM, impact sanitaire et environnemental, etc.), et The Green Lie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de l’Autrichien Werner Boote (qui sera présenté dans la section Culinary Cinema) qui décrypte la face cachée des produits vendus comme écologiquement responsables.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.